Ces derniers temps, j’ai pas mal de petits défis qui s’accumulent.

Plusieurs déménagements, conflits avec certains proches, instabilité financière, résultats qui tardent à arriver dans les projets, et certains échecs passés que je travaille encore à surmonter…

Et justement, j’ai fait ce qu’on a tous tendance à faire dans ces moments : j’ai laissé de “mauvaises” habitudes se mettre en place.

En fait, pour fuir le stress, on a tendance à se réfugier dans des choses qui apportent une satisfaction instantanée (un basique).

Par exemple, pour ma part :

  • Je passe plus de temps sur YouTube/Netflix/les réseaux
  • Je mets plus de temps à me lever le matin
  • Je mets moins en place les choses que j’ai prévu de faire
  • Je fais moins de sport
  • Etc.

Par conséquent, les choses avancent encore moins, et le stress augmente.

Et plus le stress augmente, plus j’ai tendance à fuir dans du plaisir immédiat.

Et plus j’ai tendance à fuir dans du plaisir immédiat, moins les choses avancent.

Petit à petit, c’est un cercle vicieux qui se met en place.

Ce qui était un petit problème gérable au départ devient rapidement une énorme montagne à surmonter.

Et plus le temps passe, plus c’est difficile d’en sortir.

La solution ?

Casser totalement ce cercle vicieux.

Pour cela, je vais utiliser ici une méthode très basique : la pression sociale positive.

L’idée, c’est de s’engager publiquement à mettre en place certaines actions.

De cette manière, si on n’agit pas, il faut ensuite l’assumer envers les autres.

Et puisqu’on ne veut pas avoir à le faire (personne n’a envie d’assumer publiquement quelque chose qu’il n’a pas fait), ça met une pression qui nous pousse à agir.

C’est une technique qui fait appel à notre besoin de reconnaissance sociale le plus primaire.

À vrai dire, j’évite au maximum de l’utiliser en général. Je n’aime pas trop cette méthode.

Pourquoi ?

C’est une source de motivation “extérieure”, qui ne vient pas de moi.

C’est comme le boss qui dit à ses salariés : “Si vous n’atteignez pas vos objectifs à la fin de l’année, vous êtes virés”.

Certes, ils seront motivés. Mais ce n’est pas leur travail en lui-même qui les motive. C’est la pression liée au fait d’être licenciés.

Et sur le long terme, ce n’est pas la source de motivation la plus efficace.

Cependant, ça reste une très forte source de motivation à court terme. Et de temps en temps, il peut être très utile de l’utiliser.

De plus, dans mon cas c’est moi-même qui choisis de m’infliger cette pression. L’idée me plait déjà plus que le patron avec ses salariés.

C’est pourquoi je vais m’en servir ici.

Pour cela, chaque semaine je vais créer un nouveau post dans cette section pour partager mes objectifs avec vous.

Je ferai ensuite un bilan en fin de semaine de ce que j’ai mis en place concrètement.

Je vais avant tout jouer la carte de l’honnêteté, et vous dire en toute transparence ce que j’ai mis en place ou pas.

Ça me permettra de tenir des comptes, et de partager mon avancée avec vous.

Je partagerai aussi peut-être de temps en temps mes réflexions personnelles, moments de difficultés, etc.

Je ne sais pas encore pour combien de temps je le ferai. Je vous tiendrai au courant.

De votre côté, vous pouvez aussi utiliser cette même méthode de temps en temps pour vous redonner un coup de boost.

Par exemple :

  • En créant un post public sur les réseaux sociaux
  • En vous engageant envers des amis/famille/conjoint(e)/collègues
  • En vous prenant un coach personnel envers qui vous engager
  • En participant à un groupe mastermind où chaque semaine/mois vous allez pouvoir vous engager
  • En faisant comme moi : en vous engageant envers votre communauté si vous en avez une

——————————

Pour ma part, mon challenge démarre dès aujourd’hui.

voici mes objectifs pour cette première semaine : 

  • Me lever à 7h tous les matins et mettre en place mon rituel :
    1. Shaker
    2. Thé vert
    3. Sport
    4. Me former
    5. Flow énergie/respi
    6. Douche/dents/barbe
    7. Bilan + écrire objectifs

      – 14h

  • 4 séances de sport (env. 1h30 chacune) – lundi, mardi, jeudi et vendredi – 8h
  • Manger au moins 2 000 kcal par jour – 14h
  • Entrainement à la communication (1h par jour du lundi au vendredi) – 5h
  • Avancer sur le montage vidéo motiv (2h par jour du lundi au vendredi) – 10h
  • Me former (1h par jour du lundi au dimanche) – 7h
  • Boulot – 20h
  • Gérer papiers administratifs – 10h

 

Comme vous l’imaginez, ces objectifs à la semaine sont en accord avec mes objectifs à plus long terme :

– Sport/alimentation -> être en bonne santé/en forme physiquement/avoir de l’énergie

– Entrainement à la communication -> améliorer mon aisance face caméra pour me développer davantage sur YouTube et en présentielle à l’avenir

– Montage vidéo motivation -> avancer sur la grosse vidéo de plus de 2h sur la motivation qu’on vous prépare avec Antony

– Me former -> développer mon expertise dans mon domaine, et avoir le meilleur contenu à offrir aux personnes qui me suivent

– Boulot -> avancer sur mon boulot

– Papiers administratifs -> me débarrasser

 

Comme vous l’avez peut-être remarqué, à côté de chaque objectif, je mets aussi l’estimation du temps qu’il va me prendre à la semaine.

J’élargis souvent cette estimation, parce qu’avec le temps j’ai remarqué que les choses prennent souvent beaucoup plus de temps que ce qu’on l’imagine.

Et même en élargissant, ce n’est souvent pas assez.

De plus, on ne peut jamais totalement prévoir ce qu’il va se passer, et dans mon cas il y a toujours des imprévus.

Je préfère donc ne pas totalement remplir mon emploi du temps, et me laisser un peu de place de libre.

Voilà tout.

Rdv dimanche pour le bilan de tout ça.

 

 

 

 

 

Cet article vous a plu ?


Restez informé des prochains articles que je publie par mail !

Share This