Il vous est sans doute déjà arrivé de rencontrer une personne qui dégageait du charisme, un certain charme couplé d’une autorité naturelle… Elle savait toujours quoi dire et quoi faire dans chaque situation, semblait à l’aise en toutes circonstances et restait en pleine possession de ses moyens quoiqu’il arrive.

Au fond, cette personne n’était pas si différente des autres…

Mais par son attitude, sa manière d’être, sa façon de parler, elle avait un petit quelque chose en plus.

Elle pouvait être à la fois très sympathique, souriante et décontractée… Mais aussi très affirmée dans d’autres contextes.

Elle avait une solide confiance en elle, une assurance facile qui lui permettait de prendre sa place et d’attirer le respect naturellement.

Même si elle ne cherchait pas particulièrement l’approbation des autres, elle l’avait « malgré elle ».

Et si je vous disais qu’aujourd’hui, cette personne CHARISMATIQUE, ça pourrait être vous ?

Alors évidemment, vous allez me dire : « Non mais attends, moi je ne suis pas né avec ce charisme… Déjà que j’arrive à peine à regarder les gens dans les yeux dans mes interactions du quotidien, comment tu veux que je me transforme en cette personne charismatique ? »

C’est simple : le charisme, ce n’est rien de plus qu’un ensemble de comportements, d’attitudes et de traits de caractère qui peuvent se développer.

Tandis que certains les développent naturellement, ceux pour qui ce n’est pas le cas peuvent très bien les développer en travaillant dessus.

Qui que vous soyez, même si vous partez de très loin à ce niveau-là, vous pouvez devenir une personne très charismatique si vous vous en donnez les moyens.

Plutôt bonne nouvelle, non ?

Mieux encore, je vais vous partager dans cet article comment y arriver.

Allez, vous êtes prêt ?

Let’s go !

Apprenez à être charismatique en vous filmant/revisionnant

L’aisance à l’oral est l’un des principaux traits d’une personne charismatique.

Imaginez deux situations :

D’un côté on a une personne qui capte l’attention quand elle parle.

Elle sait jouer de sa voix et de son langage non-verbal pour rendre intéressant tout ce qu’elle dit.

Elle est capable de bien calibrer ses intonations de voix, son volume, son débit de parole et de mettre des silences bien placés pour donner envie de l’écouter.

Elle sait aussi utiliser son regard, ses expressions faciales, son sourire, ses gestes avec ses bras et ses mains pour venir appuyer tout ce qu’elle dit.

Quand elle parle, tout le monde l’écoute. Les gens sont suspendus à ses lèvres.

De l’autre côté on a une personne qui est très peu à l’aise à l’oral. Quand elle parle, elle a une voix plate et monotone qui vous rappelle votre prof de maths du lycée.

Sa voix traduit un manque de confiance en soi : frêle et peu affirmée, avec un volume très faible, un ton souvent haut perché et des intonations qui montent en fin de phrase (un peu comme si elle posait toujours des questions au lieu d’affirmer ce qu’elle dit)…

Son manque de confiance en soi se lit aussi dans son langage non-verbal : elle a le regard fuyant, des gestes qui reflètent un certain stress (comme le fait de se frotter le visage), une posture renfermée, les muscles tendus, une absence de gestes avec ses bras et ses mains quand elle parle parce qu’elle n’est pas à l’aise avec le fait d’occuper l’espace…

Au final, les gens l’écoutent très peu quand elle prend la parole, même quand ce qu’elle dit est très intéressant sur le fond.

À votre avis, laquelle de ces deux personnes vous donnerait l’impression la plus charismatique ?

On est d’accord, la première.

Pourquoi ?

Tout simplement parce que l’aisance à l’oral est un critère essentiel pour avoir du charisme.

Alors là vous allez me dire : « Oui je comprends, mais comment je fais moi pour développer cette aisance à l’oral concrètement ? »

Filmez-vous et revisionnez-vous.

Ouvrez l’appareil photo sur votre téléphone, passez en mode « vidéo », calez-le sur quelque chose devant vous, lancez l’enregistrement et commencez à parler.

Ce que vous dites, en soi, n’a absolument aucune importance.

Par exemple, vous pouvez simplement raconter une anecdote qui vous est arrivée récemment, comme si vous la racontiez à un ami :

« L’autre jour j’étais à mon club de tennis et il y a un nouveau qui est arrivé. Au début du cours il se la racontait un peu mais on s’est vite rendu compte qu’il n’était pas si bon qu’il le prétendait. À la fin du cours au moment de faire les matchs je me suis mis avec lui : le terrain était glissant parce qu’il avait plu, je lui ai fait un service dans le petit angle, il a plongé pour le rattraper et là… » PATATRA.

Ce qui est important ce n’est pas ce que vous dites, mais la MANIÈRE dont vous le dites.

Que ce soit au niveau de votre voix :

  • votre volume
  • votre débit de parole
  • vos intonations
  • les silences que vous laissez

Mais aussi au niveau de votre langage non-verbal :

  • votre regard
  • votre posture
  • vos gestes avec vos bras et vos mains pour appuyer ce que vous êtes en train de dire
  • vos expressions faciales

Grâce à cet exercice, vous vous confronterez directement à l’image que vous revoyez quand vous vous exprimez.

Vous pourrez alors identifier directement ce que vous avez à améliorer.

Au début, vous serez sans doute très peu à l’aise.

Vous vous trouverez ridicule, vous vous demanderez ce que vous faites à parler tout seul à votre téléphone et aurez cette impression en permanence que quelqu’un vous observe du coin de la pièce pendant que vous parlez tout(e) seul(e) !

Ne vous inquiétez pas, c’est tout à fait normal. Ça fait partie du processus. Ne vous attendez pas à être à l’aise directement.

D’ailleurs, moins vous serez à l’aise au début, plus votre marge de progression sera grande. (C’est donc même plutôt bonne nouvelle !)

Ceci dit, pour votre première prise, essayez de tenir au moins 30 secondes.

N’essayez pas de jouer un rôle ou de paraître quelque chose que vous n’êtes pas (de contrôler votre langage non-verbal ou votre voix par exemple pour essayer de renvoyer une image idéale de vous). Soyez le plus authentique possible. Même si à un moment vous avez un blocage, un blanc ou un bafouillement, laissez-le et reprenez sans interrompre la prise.

Une fois cette première prise faite, vous pourrez vous revisionner et vous confronter à l’image que vous renvoyez.

Spoiler alert : cet exercice risque d’être difficile. Vous vous rendrez sans doute compte que l’image que vous renvoyez de l’extérieur est bien différente de l’image que vous pensiez renvoyer. Vous aurez peut-être même l’impression que c’est quelqu’un d’autre qui parle sur la vidéo.

Acceptez-le. C’est bien vous sur cette prise. Et ce que vous voyez, c’est bien l’image que vous renvoyez aux autres dans la vie de tous les jours (à quelque chose près).

À partir de là, mettez en place un entrainement quotidien pour vous améliorer.

Vous pouvez commencer par 10 minutes tous les jours, c’est un bon début.

Pendant cet entrainement, filmez-vous et revisionnez-vous, comme vous l’avez fait avec votre première prise.

Mais lorsque vous vous revisionnez, identifiez à chaque fois les points sur lesquels vous avez le plus à progresser et travaillez dessus.

Par exemple :

➔ Vous vous rendrez peut-être compte que vous avez une voix plate et monotone, qui manque de vie. Vous pourrez donc vous entrainer pendant vos prises à mettre plus d’intonations et de variations dans votre voix. Puis à chaque fois que vous vous revisionnerez vous pourrez voir si vous vous êtes rapproché ou éloigné du résultat que vous souhaitiez atteindre, et faire les ajustements nécessaires jusqu’à être satisfait du résultat.

➔ Vous vous rendrez peut-être aussi compte que vous parlez trop vite… Ou au contraire, pas assez. Vous pourrez alors apprendre à bien calibrer votre débit de parole.

➔ Vous remarquerez peut-être également que vous n’utilisez jamais vos gestes avec vos mains quand vous parlez. Vous pourrez donc vous entrainer à illustrer davantage ce que vous dites avec vos mains.

➔ Et ainsi de suite…

Pour identifier plus facilement les points sur lesquels vous pouvez vous améliorer, comparez vos prises à des vidéos de personnes plus à l’aise à l’oral, que vous trouvez charismatiques.

(Les youtubeurs connus par exemple sont souvent très à l’aise en communication.)

En mettant leurs vidéos et les vôtres côte à côte, vous pourrez facilement identifier ce qu’ils font différemment de vous… Ce qui vous permettra ensuite de vous entrainer sur ces points spécifiques de votre côté.

Ne vous découragez pas.

C’est un entrainement quotidien. C’est comme apprendre un sport : ça prend un certain temps au début pour développer les bons automatismes… Mais une fois développés, ils restent pour la vie.

Continuez de pratiquer tous les jours et cherchez à progresser de session en session. Comme je vous l’ai dit, 10 minutes par jour est un bon début.

Pour plus de résultats, vous pouvez passer à 20 minutes, 30 minutes, voire 1 heure par jour (voire même plus si vous le souhaitez)… C’est en fonction de vos disponibilités et de votre motivation à progresser.

Si vous vous tenez à votre entrainement, après ne serait-ce que quelques semaines, vous commencerez à vous sentir bien plus à l’aise en communication.

Au quotidien, quand vous serez dans vos interactions avec les autres, que ce soit aux repas de famille, à la pause café avec vos collègues de travail, avec vos amis en soirée ou même dans les contextes de séduction, vous vous sentirez bien plus confiant lorsque vous prendrez la parole.

Les automatismes développés pendant vos entrainements se feront sentir : vous serez naturellement capable de capter l’attention quand vous parlez, sans avoir d’efforts particuliers à faire.

En parallèle, pendant vos séances d’entrainement, vous vous sentirez de plus en plus à l’aise aussi.

Vous ne vous trouverez plus bizarre ou ridicule quand vous prendrez la parole… Au contraire, vous serez fier de l’image que vous renvoyez de vous.

Contrairement à vos premières prises où vous bafouilliez toutes les 10 secondes, laissiez des gros blancs gênants et des « euuuuuuuh » interminables, désormais, vous n’aurez plus aucun mal à trouver vos mots. Vous serez capable de parler pendant des minutes entières en improvisation, sans vous interrompre.

C’est donc un excellent exercice pour devenir quelqu’un de plus charismatique à chaque fois que vous prendrez la parole.

Devenez une personne stylée

Être charismatique n’a rien de rationnel. Ce n’est pas une équation de maths à résoudre.

Vous avez déjà entendu parler du MMA ?

Pas de l’assurance habitation, mais de ce sport où les meilleurs combattants au monde s’affrontent dans un octogone en free fight ou « combat libre » (même s’il y a en réalité beaucoup de règles).

La popularité de ce sport a explosé ces dernières années, et pour cause, un énorme effort de promotion a été réalisé par son organisation principale : l’UFC.

Les combattants sont marketés dans des conférences de presse et des vidéos de promotion pendant des semaines avant chacun de leurs combats.

Mais contrairement à ce qu’on pourrait penser, les plus grandes stars de ce sport ne sont pas toujours ceux qui font les meilleures performances lors de leurs combats…

Les plus grandes stars sont avant tout les personnalités les plus charismatiques hors de l’octogone, dans les conférences de presse et vidéos de promotion.

En fait, c’est un peu comme dans la cour de récré à l’école :

D’un côté, il y a ceux que tout le monde ignore. Ils ont une personnalité plate, sont transparents et n’ont pas ce « truc » qui intéresse les gens.

Ensuite, il y a ceux qui sont dans la moyenne. C’est l’immense majorité. Ils ne sont pas particulièrement inintéressants, mais ne sortent pas du lot non plus.

Et finalement, il y a quelques combattants extrêmement populaires qui volent toute la vedette. Ils se comptent sur les doigts d’un main et pourtant, toute l’attention des médias se tourne vers eux. Lorsque l’un d’entre eux est en conférence de presse, les autres autour deviennent totalement invisibles.

Mais alors, qu’ont ces combattants populaires de plus que les autres ?

La réponse est simple : ils sont stylés.

Ils ont une personnalité cool, sont très à l’aise avec la joute verbale, ont un style vestimentaire qui sort du lot, une attitude non verbale charismatique, une forte personnalité…

Être quelqu’un de stylé, ce n’est pas quelque chose de logique. On ne vous l’apprendra pas à l’école.

Être quelqu’un de stylé, c’est avant tout quelque chose d’émotionnel. Ces personnes touchent une partie de notre cerveau très primitive qui n’a rien de logique.

D’ailleurs, on peut facilement le remarquer dans nos relations sentimentales : sur le papier, on a parfois toutes les raisons de se mettre en couple avec une personne… Mais on va préférer se mettre avec une autre personne qui touche nos émotions, même si on a des raisons logiques de ne pas se mettre avec.

C’est aussi pourquoi, à l’école, les plus intelligents étaient rarement les plus populaires (on a tous l’image en tête de l’intello de la classe qui trainait toujours tout seul).

De votre côté, si vous voulez être plus charismatique, vous devez donc apprendre à cultiver cet aspect plus émotionnel.

Pas émotionnel dans le sens où vous devez devenir quelqu’un de plus émotif, sensible, qui passe des pleurs à la joie comme on change de chaine à la télé…

Mais émotionnel dans le sens où vous allez susciter une forme d’admiration chez les gens qui n’est pas rationnelle.

Et ça, ça passe par différentes choses.

Tout d’abord, il y a l’aisance à l’oral qu’on a vu au point précédent. C’est sans doute l’élément qui joue le plus grand rôle dans l’équation.

Mais voici aussi d’autres points :

Ayez un excellent style vestimentaire

Votre style vestimentaire (et plus généralement l’image que vous renvoyez) est un élément essentiel de votre charisme.

Prenons un exemple.

➔ Voici d’anciennes photos de Conor McGregor, AVANT son changement de look et de style vestimentaire :

➔ Voici des photos quelques années plus tard, APRÈS son changement de look et de style vestimentaire :

Sur quelles photos vous donne-t-il l’impression la plus charismatique : « AVANT » ou « APRÈS » ?

Je pense qu’on s’accordera pour dire qu’il est plus charismatique sur les photos « APRÈS ».

À personnalité équivalente, une personne avec un meilleur look aura toujours plus de charisme.

Beaucoup de gens négligent le travail sur leur apparence en se disant que « c’est trop superficiel », que « l‘image qu’on revoit n’est pas importante » et que « c’est la personnalité qui compte »

Mais en général, ces personnes sont les premières à vouloir renvoyer une certaine image d’elles : celle d’une personne qui néglige volontairement son apparence, pour essayer de montrer qu’elle s’en fiche de l’image qu’elle renvoit. Mais même si c’est plus subtil, au fond c’est quand même une manière de vouloir renvoyer une certaine image aux autres. Et vous pouvez très facilement le remarquer : essayez de leur faire changer de style vestimentaire, et vous verrez combien ils y sont attachés !

Si l’image qu’on revoit aux autres est vraiment quelque chose qui a peu d’importance, alors où serait le problème avec le fait de changer de style pour renvoyer une meilleure image de soi ?

Quand on arrive à un niveau plus avancé de son développement personnel, on n’accorde bien sûr pas un excès d’importance à l’image qu’on renvoie (comme ces gens qui font un peu trop attention à leur apparence et qui finissent pas être des coquilles vides), mais on n’en est pas en rejet non plus. On comprend qu’il y a des bénéfices concrets à travailler dessus, comme – entre autres – le fait d’être plus charismatique.

« Oui mais moi j’y connais rien en style vestimentaire, et j’ai pas beaucoup d’argent à y consacrer… »

Vous pouvez avoir un meilleur style qu’au moins 95% des gens avec un budget très limité.

Ce n’est pas le prix de vos vêtements qui vous donne du style. C’est votre sensibilité pour le beau, l’esthétique, l’harmonieux.

Voici ce que je vous propose de faire :

Tapez sur Google Image « hommes stylés » si vous êtes un homme ou « femmes stylées » si vous êtes une femme.

Regardez les images qui s’affichent. Laissez votre oeil s’imprégner de photos de personnes qui s’habillent bien et qui ont du style. Remarquez le type de vêtements qu’ils/elles portent. Étudiez leur look. Voyez comment ils/elles assortissent les couleurs entre elles.

Maintenant, habillez-vous avec votre style habituel (mettez les vêtements que vous portez le plus souvent pour sortir dans la rue) et prenez une photo de vous. Comparez ensuite votre style à celui de ces personnes. Vous verrez directement ce que vous avez à améliorer.

Souvent, on pense qu’on s’habille bien (alors qu’en réalité on s’habille très mal) parce qu’on n’a aucun point de comparaison. On porte les mêmes vêtements depuis des années et on finit par s’y habituer et même s’y attacher.

Ne soyez pas trop attaché à votre style vestimentaire actuel, quel qu’il soit.

Non, ce n’est pas un reflet profond de votre personnalité (contrairement à ce qu’on nous fait croire dans notre société). Ce n’est qu’un emballage, une coquille. Vous n’avez pas besoin de votre style vestimentaire pour exprimer ce que vous êtes vraiment au fond de vous.

Le seul but de votre style est de renvoyer le message aux gens : « Je suis quelqu’un de confiant, de charismatique, qui a du style. »

Ce travail sur votre image passe aussi par d’autres points importants :

  • votre forme physique (quelqu’un en forme physiquement reverra une image plus charismatique que quelqu’un en surpoids par exemple)
  • votre langage non-verbal
  • votre coiffure
  • votre barbe (pour les hommes) ou votre maquillage (pour les femmes)

« Oui mais moi je connais des gens qui renvoient une très bonne image de l’extérieur mais qui ont le charisme d’une huître, et vice-versa. »

Le travail sur votre apparence n’est évidemment qu’un facteur (parmi d’autres) sur lequel travailler pour devenir charismatique.

Si vous développez une bonne image extérieure mais qu’en parallèle vous avez une personnalité plate, une très mauvaise aisance à l’oral, un mauvais langage non-verbal, une vie routinière et sans projets, vous aurez très peu de charisme.

Vous pouvez imaginer le fait d’être charismatique comme une recette de cuisine : si vous mettez qu’un seul aliment sur les dix nécessaires, vous ne pouvez pas vous attendre à obtenir le résultat souhaité… Vous devez ajouter un par un tous les bons aliments pour arriver au résultat promis par la recette.

Développez un état d’esprit charismatique

En 2015, Conor McGregor devait affronter Jose Aldo, champion du monde de MMA invaincu depuis plus de 10 ans et considéré à l’époque comme le combattant numéro 1 toutes catégories de poids confondues.

9 jours avant le combat, Jose Aldo se casse une côte à l’entrainement et se retire du combat (combat qui aura finalement lieu quelques mois plus tard).

Ce qu’on savait moins, c’est que McGregor avait lui aussi une blessure de son côté : il n’avait plus d’ACL à une jambe (la partie qui stabilise au niveau de l’articulation). On n’est même pas censé marcher quand on n’a pas d’ACL. Lui suivait un camp d’entrainement et s’apprêtait à combattre dans ces conditions. Il n’en avait parlé à personne, à part à son cercle très proche.

Au moment d’apprendre le retrait de son adversaire, il était face à un choix : rester à se reposer et soigner lui-même sa blessure… Ou combattre malgré tout 9 jours plus tard en prenant un autre adversaire (le n°2 de la catégorie s’était porté volontaire pour remplacer le champion blessé), le tout en sachant que s’il perdait lors de ce combat de remplacement, il ne pourrait plus combattre contre le champion quelques mois plus tard.

Lorsque le président de l’organisation lui a présenté le dilemme, il ne lui a pas fallu plus de quelques secondes pour prendre sa décision :

Il combattra 9 jours plus tard quoiqu’il arrive.

Durant les interviews d’avant combat, il disait « Dans ma tête, je suis le numéro 1. Je n’ai aucun doute à ce propos. Donc si le numéro 3 se présente à la place du numéro 2, qu’est-ce que j’en ai à faire ? […] Je combattrai n’importe qui, n’importe où, n’importe quand. »

Ce ne sont pas les mots en eux-mêmes qu’il a prononcés ici qui sont intéressants, mais tout l’état d’esprit qu’il y a derrière.

Son état d’esprit reflète une sensation de confiance en soi absolue, d’absence totale de doutes.

L’histoire lui a d’ailleurs ensuite donné raison : 9 jours plus tard, il mettait KO le n°2 mondial en 2 rounds.

6 mois plus tard, il affrontait enfin le champion lors du combat replanifié et gagnait en seulement 12 secondes en marquant l’un des ko les plus historiques de l’histoire du sport.

Les paroles ont été suivies par les actes.

Un état d’esprit charismatique, ce ne sont pas de grandes idées conceptuelles. Ce sont des petits moments simples comme celui-ci, qui reflètent la personne que vous êtes vraiment au fond de vous.

De votre côté, vous n’avez bien entendu pas besoin de viser un titre de champion du monde pour commencer à développer cet état d’esprit. Vous pouvez commencer par le faire dans vos situations du quotidien.

Par exemple, lorsque vous vivez un événement que la plupart des gens considèrent comme difficile : un licenciement professionnel, des problèmes financiers, une rupture amoureuse, l’échec d’un projet dans lequel vous avez investi beaucoup de temps et d’efforts… Vous pouvez apprendre à en parler avec un certain recul, sans utiliser un vocabulaire de victimisation du type « Pourquoi ça m’arrive toujours à moi ? » ; « Je n’ai pas de chance » ; « Je ne vais jamais en voir le bout »

Mais au contraire, un vocabulaire de responsabilisation : « En ce moment je rencontre quelques obstacles… Je prends les problèmes pour ce qu’ils sont, ni plus ni moins. Évidemment ce n’est pas facile, mais on a tous des barrières à surmonter à un moment où à un autre sur la route, et justement c’est un moyen pour moi d’apprendre, de me remettre en question et d’en sortir plus fort. Je vais me concentrer sur les solutions, plutôt que de me plaindre et de rejeter la faute sur les autres ou sur les circonstances. »

Encore une fois, ce ne sont pas les mots qui sont importants ici, mais l’état d’esprit qu’il y a derrière.

En vous montrant fort dans une situation où la plupart des gens se montrent faibles, vous gagnez automatiquement en charisme (et vice-versa : en vous montrant vulnérable dans une situation où la plupart des gens se montrent forts, vous gagnez aussi en charisme).

Bien entendu, c’est un état d’esprit de tous les instants à adopter et que vous pouvez même appliquer dans les contextes plus banals du quotidien.

Par exemple :

  • Quand tous vos collègues de travail sont très gracieux lorsqu’ils sont en face du supérieur hiérarchique, mais le critiquent durement dès qu’il a le dos tourné… De votre côté, faites l’inverse : soyez plus franc avec lui en face quitte à être moins apprécié et ne prenez pas part aux critiques derrière son dos.
  • Lorsque vous faites une randonnée avec des amis et que tout le monde se plaint de la difficulté : « j’en ai marre » ; « j’en peux plus » ; « vivement qu’on arrive »… Même si c’est aussi difficile pour vous que pour les autres, ne laissez pas un mot sortir de votre bouche qui s’apparente à ce vocabulaire.
  • Lorsque vous avez une difficulté que d’autres n’ont pas : le fait d’être issu d’un milieu social défavorisé, d’avoir des difficultés pour apprendre, un manque d’aisance sociale, une génétique qui favorise la prise de poids… Ne le faites pas savoir aux autres. (Du moins pas dans le but d’avoir leur empathie. Après si vous en parlez pour leur montrer que vous réussissez malgré vos obstacles et donc qu’eux aussi peuvent le faire, c’est différent.) Travaillez dans l’ombre deux fois plus que les autres pour atteindre le même résultat s’il le faut. Et ne cherchez pas à obtenir une quelconque forme de reconnaissance sociale pour vos efforts supplémentaires.

Vous comprenez l’idée.

Avoir un état d’esprit charismatique, c’est une attitude à adopter face à la vie en général. Cette attitude doit faire partie de vous. Vous devez l’avoir du moment où vous vous levez le matin jusqu’au moment où vous allez vous coucher le soir, 7 jours sur 7, 365 jours par an.

Développez une forte personnalité

Les personnes qui ont du charisme ont, en général, une personnalité qui est forte. Elles ont leur propre façon de s’habiller, de penser, leurs goûts, leurs convictions, leur philosophie de vie… Et elles vivent en accord avec leur vision du monde.

On a déjà parlé du style vestimentaire et de l’état d’esprit, mais j’aimerais ici accentuer sur un point en particulier :

Le fait de développer vos propres convictions et de vivre votre vie selon ces convictions.

On a tous un certain écart entre notre façon de penser et notre façon d’agir.

Par exemple :

➔ Vous pensez peut-être qu’il faut apprendre de ses erreurs pour avancer dans la vie. Mais en parallèle, dans vos relations, vous continuez de vous remettre en couple avec le même type de personnes avec qui ça ne marche pas sans jamais apprendre de vos erreurs. Il y a une incohérence entre votre façon de penser et vos actions.

➔ De la même manière, vous êtes peut-être convaincu qu’il ne sert à rien d’avoir des regrets. Mais au quotidien, vous passez souvent du temps le soir au moment de vous endormir à vous repasser des événements du passé et vous dire « J’aurais bien aimé que ça se passe différemment ». Encore une fois, il y a une incohérence entre votre façon de penser et vos actions.

De cette façon, on a tous des centaines de petites situations dans la vie de tous les jours où nos actions ne sont pas totalement alignées avec nos pensées.

Cependant, plus cet écart est grand, plus ça vient détruire votre charisme.

Vous imaginez une personne très charismatique vous dire : « Bah écoute, je sais que je ne devrais pas me trouver d’excuses mais je passe tout mon temps libre sur les réseaux sociaux plutôt qu’à avancer sur mes projets. Je pense aussi qu’il serait bien que j’arrête de fumer, mais je continue malgré tout parce que je suis incapable de résister à la tentation. Ah et au passage, je sais aussi que je devrais arrêter de passer mon temps à critiquer mes proches dans leur dos, mais c’est plus fort que moi ! »

Évidemment, ce ne serait pas une attitude très charismatique…

C’est pourquoi, ici, je vous invite à agir le plus possible au quotidien selon vos convictions.

Ça n’a pas besoin d’être compliqué. Vous pouvez commencer par des choses simples.

Voici quelques exemples de convictions selon lesquelles vous pourriez baser vos actions au quotidien :

➔ Pour construire de grandes choses dans ma vie, je dois commencer par développer une structure simple : me lever à heure fixe le matin, mettre en place ma routine matinale, faire du sport tous les jours, avoir une bonne alimentation, me former au quotidien… C’est sur cette base que je vais pouvoir construire tout le reste.

➔ Ne jamais remettre au lendemain ce que je peux faire maintenant. Toujours faire le choix difficile sur le moment.

➔ Ne jamais remettre la faute sur les autres ou les circonstances pour justifier une situation qui ne me plait pas dans ma vie. Ne jamais me trouver d’excuses. Ne jamais me plaindre. Toujours me concentre sur les choses sur lesquelles j’ai du contrôle.

Vous comprenez l’idée. À vous de construire vos propres convictions, et d’en faire de véritables principes de vie (et pas seulement de grandes citations que vous postez sur Instagram).

Le simple fait de régir tout ce que vous faites dans votre vie selon des convictions fortes plutôt que par recherche de plaisir immédiat (comme le font la plupart des gens) vous rend beaucoup plus charismatique.

Ayez toujours une direction vers laquelle avancer dans votre vie : vous gagnerez énormément en charisme !

Imaginons que vous soyez célibataire et que ayez deux rendez-vous amoureux.

Supposons que les deux personnes soient équivalentes en tous points (ça arrivera jamais dans la vraie vie, mais supposons) : un physique équivalent, une aisance à l’oral équivalente, une manière de s’habiller équivalente…

À l’exception que pendant votre premier rendez-vous, vous vous rendez compte que la personne n’a pas de direction dans sa vie. Elle vit enfermée dans sa petite routine métro-boulot-dodo, fait un métier qui ne lui plait pas et ne fait rien pour le changer, passe tout son temps libre sur les réseaux sociaux, à regarder des séries sur Netflix ou à sortir avec ses amis. Elle n’a aucun but à atteindre, aucun objectif et vit sa vie en pilote automatique.

➔ Alors qu’à l’inverse, la deuxième a une direction claire vers laquelle elle avance dans sa vie. Elle a quitté son emploi qu’elle n’aimait pas et s’est donné les moyens de faire le métier qu’elle a toujours voulu faire. Pendant son temps libre, elle s’est aussi fixé des objectifs à atteindre : devenir la meilleure possible dans son sport, apprendre à parler une nouvelle langue, développer une expertise sur un sujet en particulier… Elle est sur le siège conducteur dans sa vie plutôt que sur le siège passager.

Pour vous, laquelle de ces deux personnes serait la plus charismatique ?

Évidemment, la deuxième.

Et pour cause : le fait d’avoir une direction dans votre vie, un but à atteindre, une quête à réaliser… Vous rend plus charismatique.

On aime les gens qui sont au contrôle de leur vie et qui prennent les choses en main.

« Oui mais moi je suis dans le brouillard dans ma vie, je n’ai pas de direction… »

C’est simple : commencez par résoudre les principaux problèmes de votre vie.

Vous êtes en surpoids et vous n’êtes pas satisfait de votre forme physique ? Commencez par perdre du poids. Ce sera votre objectif à partir de maintenant.

Vous avez des problèmes financiers ? Commencez pour développer de nouvelles sources de revenus. Vous ne savez pas comment faire ? Faites des recherches pour apprendre comment faire. Ce sera votre objectif à partir de maintenant.

Vous êtes très peu à l’aise dans vos relations avec les autres et manquez beaucoup de confiance en vous ? Commencez par développer votre confiance en vous et votre aisance sociale. Ce sera votre objectif à partir de maintenant.

Le simple fait de reprendre votre vie en main et de résoudre les problèmes que vous avez vous rend charismatique.

Bien entendu, mettre en place ces changements dans votre vie n’est pas facile :

  • Faire votre séance de sport plutôt que de rester à regarder des séries Netflix…
  • Faire votre session de travail sur votre projet plutôt que d’enchainer les vidéos sur YouTube…
  • Avancer sur vos cours plutôt que de faire défiler votre fil Instagram…
  • Vous lever de votre lit pour mettre en place votre nouvelle routine matinale plutôt que de vous rendormir pour 2 heures de plus…
  • Vous confronter aux situations sociales qui vous stressent plutôt que de rester dans votre zone de confort…

Demande dans une certaine mesure des efforts, du travail, de l’abnégation…

Si vous êtes comme la plupart des gens, vous vous laisserez aller en pilote automatique et ferez par défaut le choix du plaisir immédiat (même si vous savez pertinemment que ce n’est pas le meilleur choix pour vous).

Vous risquez donc de remettre au lendemain ces actions importantes qui pourraient vous permettre d’avancer dans votre vie…

Puis à la semaine suivante…

Puis au mois suivant…

Puis à l’année suivante…

Et tout simplement de passer à côté de votre vie et de vos projets qui vous tiennent le plus à coeur.

Cependant, la bonne nouvelle, c’est qu’il existe des solutions à ce problème.

Pour ma part, j’ai ces solutions.

Je n’aurai bien entendu pas l’espace de vous les partager dans cet article, mais je les ai toutes regroupées dans une série de 14 articles totalement gratuite (prenez-le au mot) dans laquelle je vous partage comment développer votre motivation et ne plus jamais remettre à plus tard les choses importantes que vous devez faire.

Si ça vous intéresse, je peux vous l’envoyer par mail, à raison d’un mail par jour pendant 14 jours. Vous avez juste à me laisser votre adresse email ci-dessous :

RECEVEZ GRATUITEMENT LA Série

"14 jours pour développer votre motivation"

Laissez simplement votre adresse email ici :

Hidden Content

Encore une fois, cette série est totalement gratuite (Il n’y a pas de piège… je vous enverrai juste un petit mail de temps en temps par la suite pour vous informer quand je publie un nouvel article sur ce site. Si ça ne vous intéresse pas vous pourrez vous désinscrire en 1 clic en bas de n’importe quel mail.)

Développez une compétence à haut niveau : la solution POUR AVOIR DU charisme Même QUAND on n’est pas à l’aise à l’oral.

L’excellence rend charismatique.

Vous avez sans doute déjà rencontré quelqu’un qui jouait admirablement bien de la guitare, un danseur qui vous donnait une impression de maîtrise facile ou encore un sportif de haut niveau.

Quand vous rencontrez ces gens dans la vraie vie, vous ne pouvez vous empêcher d’avoir une forme d’admiration pour ce qu’ils savent faire.

Vous vous dites : « J’aimerais être capable de faire la même chose… »

Vous pensez aux heures de pratiques qu’ils ont dû investir pour en arriver là…

À la force de caractère dont ils ont dû faire preuve pour surmonter les baisses de motivation, les obstacles, les difficultés sur le chemin…

À toutes ces fois où ils ont dû avoir envie d’abandonner mais n’ont pas lâché…

Cette admiration qu’ils suscitent, c’est exactement ce qui les rend charismatiques.

(Même si, bien entendu, quand vous développez une maîtrise dans un domaine votre but premier n’est pas de susciter l’admiration des gens. C’est une conséquence secondaire de votre pratique.)

Si vous êtes quelqu’un de peu à l’aise à l’oral de base, c’est le moyen idéal de développer votre charisme.

Vous laisserez vos accomplissements parler à votre place.

➔ Si vous n’avez pas encore de domaine dans lequel vous cherchez à progresser, prenez le temps ces prochains jours d’y réfléchir. Il peut s’agissir d’un art (jouer d’un instrument de musique, le chant, l’écriture, la peinture…), un sport (le tennis, le football, le basket…) ou une compétence intellectuelle (la politique, la psychologie, les sciences comportementales, la philosophie…).

➔ Une fois que vous avez choisi un domaine, fixez-vous un objectif et partez à la recherche des stratégies pour l’atteindre.

➔ Et posez-vous la question : « Quelles activités suis-je prêt à arrêter pour me libérer du temps pour développer une maîtrise au plus haut niveau possible dans ce domaine ? »

Par exemple, vous pouvez décider de réduire le temps que vous passez sur les réseaux sociaux, la télé, les jeux vidéos, de faire moins de sorties avec vos amis, d’arrêter certains loisirs qui ne sont pas prioritaires…

➔ À partir de là, déterminez une plage de temps qui sera allouée spécialement à ce domaine tous les jours : une heure, deux heures, trois heures, voire plus…

➔ Puis investissez-vous avec l’intensité d’un sportif de haut niveau, jour après jour, semaine après semaine, mois après mois…

Si le sujet vous intéresse, je vous invite à lire l’article 5 étapes pour atteindre ses objectifs.

Pour aller plus loin, je vous conseille aussi le livre Peak de Anders Ericsson (disponible seulement en Anglais).

Conclusion

Vous avez découvert dans cet article différents points à travailler pour devenir plus charismatique. Évidemment, on pourrait en citer d’autres, mais j’ai essayé d’en rester aux plus importants selon moi. N’hésitez pas à venir compléter cette liste en commentaires, il y en a beaucoup qui pourraient être ajoutés.

Comme vous l’avez peut-être remarqué, dans la première moitié on a beaucoup parlé du charisme extérieur :

  • changer votre façon de parler
  • votre langage non-verbal
  • votre manière de vous habiller
  • l’image que vous renvoyez d’une manière générale

Et dans dans deuxième moitié de l’article, on a parlé de changements plus profonds de votre personne :

  • développer un état d’esprit charismatique
  • avoir une personnalité forte
  • avoir une direction vers laquelle vous avancez dans votre vie
  • développer une compétence à haut niveau

➔ Pour devenir véritablement charismatique, vous devrez travailler sur ces deux plans. Le fond et la forme.

Imaginez-le comme une boite de corn flakes. Vous voulez que la boite soit belle pour que les gens l’achètent, mais aussi que le produit soit bon à l’intérieur. Vous ne voulez pas vous retrouver avec une super boite mais un produit très mauvais, et vice-versa. Ici, c’est exactement pareil.

Je vous laisse méditer sur cette métaphore venue du plus profond de ma pensée, en attendant non sans hâte le prochain article.

Au plaisir,

– Sanjay

Participez au challenge "14 jours pour développer votre motivation" (gratuit)

Recevez gratuitement la série "14 jours pour développer votre motivation"...

...Et recevez des exercices concrets pour développer votre motivation.

Laissez-moi simplement votre adresse mail ici (pour que je vous l'envoie) :

Il n’y a aucun piège, c’est totalement gratuit (ça vous inscrit juste au passage à mon expérience mail, vous continuerez donc de recevoir des mails de ma part après la série. Vous pourrez vous désinscrire en 1 clic si ça ne vous intéresse pas).