Note importante : Cet article fait partie d'une série en plusieurs parties sur la motivation. Si vous n'avez pas lu les articles précédents, je vous invite à le faire avant de lire celui-ci.

Tous les articles de la série sont regroupés ici : https://deep-advices.com/serie-motivation/

Hidden Content

Articles précédents de la série :

Dans les derniers articles, nous avons vu les 4 fondamentaux à maîtriser pour suivre au mieux cette série et en tirer partie au maximum.

Dans l’article d’aujourd’hui, nous allons enfin commencer à rentrer dans le vif du sujet en découvrant le cercle vicieux dans lequel sont pris la plupart des gens, et qui les pousse à manquer de motivation. Puis, à partir de là, on va comment sortir de ce cercle vicieux et véritablement développer votre motivation.

Commençons sans plus attendre en découvrant…

Le cercle vicieux qui vous empêche d’avoir la motivation

Imaginons une personne. On va l’appeler Tiago.

Tiago a 30 ans, et son principal problème dans la vie est le manque de motivation.

Il remet tout à plus tard et se sent incapable de mettre en place les changements qu’il désire dans sa vie.

Pourtant, il aimerait pouvoir changer des choses. Quand il est honnête avec lui-même, il sait que sa situation ne lui correspond pas.

Mais il est pris dans un cercle vicieux. Le même schéma se reproduit, encore et encore.

Voici ce qu’il se passe à chaque fois :

Tout d’abord, il décide de mettre en place une action, un changement dans sa vie.

Il a toujours plein d’idées de choses qu’il pourrait mettre en place :

  • une nouvelle routine matinale
  • se mettre au sport
  • changer son alimentation
  • travailler sur son projet personnel
  • lire
  • se former
  • apprendre l’anglais
  • sortir de sa zone de confort
  • développer une nouvelle compétence qu’il aimerait acquérir…

Mais au moment d’agir, il reporte toujours au lendemain.

Il se dit : “Si je le fais plus tard, ça ne va pas changer grand-chose…”

Mais en réalité, il n’a jamais plus de motivation plus tard. Il manque toujours autant de motivation.

Au final, il ne fait jamais ce qu’il décide de faire.

Et le problème, c’est qu’en n’agissant pas, il vient prouver à son cerveau qu’il est incapable de mettre en place les changements qu’il désire dans sa vie.

Il faut savoir que notre cerveau est très réceptif à la preuve. Vous pouvez l’imaginer comme quelqu’un qui regarde 24h sur 24 ce que vous faites, et qui en tire des conclusions. Il n’écoute pas ce que vous lui dites, il regarde ce que vous faites.

Et lorsque vous lui démontrez par l’expérience que vous n’êtes pas capable de mettre en place les changements que vous désirez dans votre vie, alors il développe la croyance : “Je suis incapable de mettre en place les changements que je désire dans ma vie”.

Qu’est-ce qu’une croyance ?

C’est tout simplement une idée à laquelle croit votre cerveau, la plupart du temps inconsciemment.

En fonction des expériences que vous vivez, vous développez différentes croyances.

Et en fonction des croyances que vous développez, cela impacte vos pensées, vos émotions et vos actions du quotidien.

Par exemple, ici, quand Tiago développe la croyance “Je suis incapable de mettre en place les changements que je désire dans ma vie, ça l’amène à perdre confiance en ses capacités. Il développe un état d’impuissance, de découragement.

Désormais, quand il se lèvera le matin, il aura encore moins la motivation, sans même comprendre pourquoi…

Il aura donc tendance à agir encore moins.

Mais le problème, c’est que puisqu’il aura tendance à agir encore moins, alors il viendra encore plus renforcer la croyance “Je suis incapable de mettre en place les changements que je désire dans ma vie“.

Son manque de motivation se développera donc encore plus, et il deviendra encore plus difficile d’agir pour lui.

Au final, moins il agit, moins il a de motivation. Et moins il a de motivation, moins il agit. C’est un cercle vicieux.

Et en répétant le cycle 100, 200, 500, 1 000 fois, alors il développe une très forte croyance qui le limite.

La petite action qu’il a remise à plus tard au départ a, en réalité, été le début d’une énorme boucle descendante dans sa vie.

Et c’est de cette manière que la très grande majorité des gens deviennent naturellement démotivés.

Sans même s’en rendre compte, ils se sont pris dans cette spirale négative.

Et arrivés à un certain stade, l’état d’impuissance et de découragement est tellement fort qu’ils ne cherchent alors même plus à mettre en place le moindre changement dans leur vie… Ils abandonnent avant même d’essayer.

Ils se disent des choses comme :

  • “J’y arriverai jamais”
  • “J’ai pas les capacités de le faire”
  • “Je suis nul, incapable”
  • “j’ai pas ce qu’il faut pour réussir…”
  • Etc.

Mais ces phrases ne sont que la partie visible de l’iceberg. Elles reflètent une croyance beaucoup plus profonde, ancrée dans leur cerveau. Depuis des années, ils ont échoué à mettre en place les changements qu’ils voulaient dans leur vie, et se sont prouvées à eux-mêmes qu’ils en sont incapables.

Désormais, ils sont emprisonnées dans cette situation. Et petit à petit, ils voient les années défiler et culpabilisent de ne pas y arriver.

Au final…

😔 Ils n’auront jamais le corps en forme qu’ils souhaitaient avoir…
😖 Ni la liberté financière qu’ils voulaient tant…
😫 Ni la confiance en eux qui les faisait rêver…
😪 Ni la vie sociale qui leur aurait fait dire “wouah”…
😭 Ni le couple avec la personne dont ils auraient été fiers…

Et ils devront vivre avec ce poids pour le reste de leur vie… (et c’est avec la gorge serrée qu’ils se regarderont dans le miroir le matin).

Pourtant, ils ont envie de changer…

Ils ne rêvent même que de ça !

Mais leur état d’impuissance est tellement fort qu’ils n’y arrivent pas.

Ce phénomène, les psychologues lui ont donné un nom : l’impuissance apprise.

L’IMPUISSANCE APPRISE

Imaginez un petit éléphant dans la nature, avec ses parents et ses frères et soeurs.

Un jour, il est arraché à sa famille par des hommes, pour en faire un éléphant de cirque.

Il est ramené au camp, puis attaché par une chaîne à un piquet de bois.

Les premiers jours, il passe tout son temps à tirer sur son piquet pour essayer de l’arracher.

Il y va de toutes ses forces, et essaie des centaines de fois.

Mais celui-ci ne s’arrache pas.

Il finit par se rendre à l’évidence : il est impossible pour lui d’arracher ce piquet. Il abandonne.

Petit à petit, les semaines, les mois et les années passent…

Et le petit éléphant qu’il était au départ devient un énorme éléphant adulte…

Mais il est toujours attaché au même petit piquet.

Désormais, il pourrait l’arracher d’un simple mouvement de la patte et partir.

Mais il ne le fait pas.

Pourquoi ?

Non pas parce qu’il ne peut pas, mais parce qu’il a cette croyance dans son esprit qui lui dit qu’il en est incapable.

Il a développé une impuissance apprise.

De votre côté, vous êtes exactement comme ce petit éléphant.

Lorsque vous êtes pris dans le cercle vicieux que je vous ai décrit, vous êtes emprisonné dans vos barrières mentales.

Vous vous êtes prouvé à vous-même que vous êtes incapable d’arracher votre piquet, et vous êtes bloqué.

Et si vous ne changez rien, alors le cercle vicieux s’empirera de plus en plus.

Les conséquences de ce cercle vicieux

Plus les mois et les années passeront, plus l’impuissance apprise prendra de la place dans votre vie.

Prenez bien le temps de réaliser ce que cela implique :

Si vous vous laissez aller en pilote automatique et que vous ne prenez pas véritablement votre situation, alors vous faites le choix de laisser les choses s’empirer. Cette voie est déjà toute tracée devant vous. Vous avez toutes les chances de la prendre.

Si je devais parier de l’argent, je parierais sur le fait que vous passerez à côté de votre vie et de la plupart des choses qui vous tiennent vraiment à cœur. Non pas que je ne crois pas en vos capacités. Si vous vouliez, vous pourriez le faire. Mais la voie pour passer à côté de votre vie est déjà tellement creusée devant vous, qu’il est extrêmement facile de la prendre… Et vous avez statistiquement toutes les chances de l’emprunter. C’est une simple réalité.

Si vous ne faites rien, votre manque de motivation deviendra de plus en plus grand avec le temps. Et au bout d’un moment, il arrivera à un stade si avancé qu’il sera extrêmement difficile pour vous de réaliser le moindre changement dans votre vie.

Maintenant, vous avez donc le choix :

  • Soit ne rien faire et continuer de descendre (le choix par défaut)
  • Soit mettre un terme définitif à ce cercle vicieux, et remonter

Encore une fois, c’est à vous de savoir ce que vous voulez. Je ne peux pas faire le choix à votre place.

Comment interrompre le cercle vicieux ?

J’ai une bonne nouvelle : tout n’est pas fichu.

Il y a une possibilité de vous en sortir. Une seule.

C’est de construire un nouveau cercle vertueux, qui va venir remplacer le cercle vicieux.

Cela vous permettra de retrouver un nouvel élan positif dans votre vie, de reconstruire une véritable motivation et de reprendre confiance en vos capacités.

Comment le faire ?

Et bien ce sera le sujet du prochain article.

Conclusion

Lorsque vous remettez à plus tard une petite action, les conséquences sont en général beaucoup plus importantes que ce que vous l’imaginez. Vous développez un énorme cercle vicieux qui vous emprisonne et détruit votre motivation.

La solution à ce problème est de développer un cercle vertueux, et on va voir comment le faire dans le prochain article.

Soyez donc bien présent.

À très vite !

Recevoir la série par mail

Pour recevoir un mail à chaque fois qu'un nouvel article de la série est publié, laissez-moi simplement votre email ci-dessous :

envelope
Hidden Content