Méthode 7 – Plaisir immédiat VS long terme

Dans notre société, on s’est habitués à avoir tout, tout de suite.

➔ On peut commander à peu près tout et n’importe quoi, et le recevoir le lendemain au pied de notre porte…

➔ Prendre notre téléphone, et avoir accès à des millions de contenus divertissants…

➔ Ouvrir le frigo, et avoir toute la nourriture nécessaire à nos besoins…

Nos vies sont de plus en plus confortables.

Et pourtant…

Elles sont de moins en moins épanouissantes.

Le plaisir immédiat a remplacé la satisfaction plus profonde de réaliser les choses qui comptent vraiment pour nous.

En psychologie, on distingue deux concepts :

La gratification instantanée

C’est la satisfaction d’un plaisir immédiat.

En voici quelques exemples :

  • Rester plus longtemps dans votre lit le matin après que le réveil ai sonné
  • Fumer une cigarette
  • Regarder une série
  • Manger votre dessert préféré
  • Remettre à plus tard votre séance de sport, votre session de travail, vos tâches administratives…

Ce sont souvent des plaisirs éphémères et peu durables.

Ils satisfont nos pulsions les plus primaires : manger, boire, dormir, avoir la reconnaissance des autres, éviter l’inconfort immédiat… mais ne nous satisfont pas vraiment sur le long terme.

Par exemple, à l’instant où vous avez finir de manger votre dessert, de fumer votre cigarette ou de regarder votre série, tout le plaisir s’en va et vous revenez à votre état de base.

La gratification différée

Ce sont les activités dont la récompense n’est pas immédiate, mais différée. Elle arrive après une certaine période de temps.

En voici quelques exemples :

  • Travailler sur votre projet
  • Apprendre une nouvelle langue
  • Vous former
  • Faire votre séance de sport
  • Manger de manière équilibrée
  • Vous lever à l’heure le matin

En général, ces activités sont inconfortables sur le moment, mais nous satisfont de manière plus profonde et durable à long terme.

Par exemple, en ayant un corps parfaitement en forme et dans lequel vous vous sentez bien, en étant en excellente santé ou en réalisant ce projet personnel qui vous tient à cœur, vous aurez une satisfaction beaucoup plus grande qu’avec des petits plaisirs immédiats.

(Bien entendu, c’est une simplification. Mais l’idée générale est là.)

Vous avez donc un choix à faire

Le petit plaisir à court terme, ou la satisfaction plus grande à long terme ?

La plupart des gens choisissent le petit plaisir à court terme.

C’est le choix par défaut qu’on a tous tendance à faire.

Cependant, on peut se rééduquer, et apprendre à faire le choix opposé.

Pour ça, on doit apprendre à penser davantage sur le long terme.

On distingue deux parties dans notre cerveau qui entrent en jeu dans cette dynamique (il y en a d’autres, mais encore une fois on va simplifier au maximum) :

Le cerveau limbique

C’est l’une des parties les plus primitives de notre cerveau.

Elle est inconsciente, et c’est elle qui nous pousse à chercher en permanence le plaisir instantané et à fuir l’inconfort.

Elle est souvent considérée comme la partie “animale” de notre cerveau.

Le néo-cortex

C’est la partie consciente de notre cerveau, qui est apparue plus récemment dans le processus d’évolution.

Elle est la plus intelligente et développée, et nous permet (entre autres) de prendre en compte les conséquences de nos actions à long terme.

Grâce à elle, on peut reprendre le contrôle sur nos pulsions primaires et ne pas toujours céder à la recherche du plaisir immédiat.

Elle est souvent considérée comme la partie “humaine” de notre cerveau, parce qu’elle est beaucoup plus développée chez nous que chez les autres espèces.

Le problème, c’est que ces deux parties entrent en permanence en conflit.

La partie “animale” veut la petite gratification instantanée, alors que la partie “humaine” comprend qu’il y a une plus grande gratification à long terme.

Il y a donc souvent une opposition entre les deux.

Et la très grande majorité du temps, c’est la partie “animale” qui gagne.

Par exemple, vous sans doute déjà connu cette situation :

Le week-end arrive, et vous allez enfin avoir du temps libre !

Vous vous dites : “Parfait ! Je vais pouvoir enfin avancer sur mon projet professionnel, faire du sport, me former, travailler mon anglais, etc.”

Motivé, vous vous préparez même une liste de choses à faire !

Mais arrivé au samedi matin, le réveil sonne, et les choses sont un peu différentes…

Vous SAVEZ que vous avez prévu des choses à faire, mais la partie “animale” n’a pas ENVIE de se confronter à l’inconfort immédiat de les faire.

Vous vous laissez alors aller en pilote automatique : vous ouvrez votre ordinateur, vous lancez internet, vous tapez “Netflix” et vous lancez un épisode !

Vous avez besoin de votre dose de plaisir immédiat, c’est l’animal qui reprend le dessus !

Vous vous dites “Allez, juste un épisode ! Après je me mets au travail !”

À ce moment précis, vous ne pensez surtout pas aux conséquences à long terme de ce que vous faites en train de faire.

Vous coupez toute la partie “humaine” de votre cerveau, plus intelligente, qui pourrait vous rappeler que vous aviez prévu de faire autre chose au départ.

Finalement, vous vous retrouvez à la fin de votre journée, et vous vous rendez compte que vous avez passé tout votre temps à regarder des séries.

Vous sortez de l’hypnose, la partie “humaine” de votre cerveau se réveille, et vous prenez conscience de ce qu’il vient de se passer…

Vous vous demandez alors : “Mais comment c’est possible ?!”

Vous ne vous êtes même pas rendu compte du temps qui est passé…

Immédiatement, vous vous mettez à culpabiliser de ne pas avoir avancé une nouvelle fois sur les choses qui étaient vraiment importantes pour vous…

Quelle est la source du problème ?

La source du problème est votre rapport au long terme.

Tenez, faisons un test.

Imaginez si…

➔ Immédiatement après avoir fini votre séance de sport, vous aviez le physique de vos rêves…

➔ Tout de suite après avoir fait votre session de travail sur votre projet professionnel, vous aviez un business qui marche et qui vous permet d’être libre financièrement…

➔ Instantanément après avoir terminé votre entraînement à l’Anglais, vous saviez parler couramment la langue…

(ça n’arrivera pas hein, mais imaginez)

Auriez-vous toujours envie de remettre à plus tard ces actions ?

Surement pas !

Vous seriez même motivé pour faire le double de ce qui était prévu, n’est-ce pas ?

Ca vous montre bien qu’en ramenant les bénéfices de long terme à du court terme, vous êtes immédiatement motivé pour passer à l’action.

Votre problème est donc votre rapport au long terme…

Votre recherche du petit plaisir immédiat domine sur celle d’une plus grande satisfaction future…

La partie “animale” de votre cerveau domine sur votre partie “humaine”…

Comment résoudre le problème ?

En apprenant à concentrer votre attention sur les conséquences à long terme de tout ce que vous faites au quotidien.

Grâce à la partie “humaine” de votre cerveau, vous avez la possibilité de le faire.

Chaque petite action du quotidien, aussi triviale soit-elle, a des conséquences sur votre futur.

Et un jour ou l’autre, il faudra en assumer les conséquences.

Par exemple, d’ici 3 ans, la simple différence entre faire une heure de sport par jour ou ne pas en faire pourrait être énorme.

D’un côté, vous pourriez avoir un corps parfaitement en forme et duquel vous êtes fier, et de l’autre, un corps en surpoids que vous détestez.

Le simple fait d’y penser, au moment où vous êtes sur le point de remettre à plus tard votre séance de sport, vous aide à mettre les choses en perspective.

Vous devez comprendre que vous n’êtes pas en train de reporter au lendemain une simple séance de sport…

Vous êtes en train de faire un véritable choix de vie : celui d’avoir un physique hors de forme et que vous détestez.

Vous avez le droit de faire ce choix. Chacun est libre de faire ce qu’il veut.

Mais si vous le faites, vous devez êtes prêt à en assumer toutes les conséquences à long terme.

ATTENTION : il est très facile d’ignorer les conséquences à long terme de vos actions.

C’est ce que font la plupart des gens.

Ils refusent d’admettre qu’ils font des dizaines de choix au quotidien…

Et que chacun de ces choix conditionne leur vie :

➔ L’heure à laquelle ils se lèvent le matin

➔ Leur routine matinale

➔ Les pensées qu’ils entretiennent au quotidien

➔ Ce qu’ils mangent

➔ Le fait de fumer ou non

➔ Les personnes qu’ils fréquentent

➔ Les habitudes qu’ils entretiennent

➔ Les contenus qu’ils consomment (vidéos, livres, films, articles…)

➔ Etc.

Vous ne pouvez pas ne pas faire de choix.

Même le fait d’ignorer que vous faites des choix, c’est faire un choix… qui aura lui-même des conséquences.

Vous pouvez ne pas penser aux conséquences à long terme des choix que vous faites…

Mais vous prenez le risque de finir comme la plupart des gens, qui ne réalisent qu’après coup qu’ils auraient dû agir différemment… (une fois qu’il est trop tard)

Par exemple, ce n’est que quand ils sont…

➔ allongés sur un lit d’hôpital avec un cancer des poumons, qu’ils réalisent qu’ils auraient dû arrêter de fumer un peu plus tôt

➔ en grande difficulté financière, qu’ils prennent conscience qu’ils auraient dû épargner

➔ timides maladifs, qu’ils se rendent compte qu’ils auraient dû se confronter aux contextes sociaux qui les stressaient

➔ en surpoids, qu’ils réalisent qu’ils auraient dû faire du sport et manger de manière plus équilibrée

➔ à la retraite après avoir passé 40 ans de leur vie à faire un métier qu’ils n’aimaient pas, qu’ils prennent conscience qu’ils auraient dû changer de métier quand il était encore temps

Et ainsi de suite…

Vous ne paierez jamais les conséquences de vos actes sur l’instant.

Vous les paierez toujours plus tard.

Il est donc essentiel d’y penser dès maintenant, pour éviter les regrets dans le futur.

Vous devez rester au contrôle.

Parfois, il vaut mieux que vous choisissiez délibérément de vous accorder des moments de plaisir immédiat dans votre journée, plutôt que de vous promettre de faire plein de choses et de craquer au bout de 2 heures.

Dans le développement personnel, certaines approches interdisent toute forme de gratification instantanée.

Selon ces dernières, on devrait toujours faire des choix orientés sur le long terme, et ne jamais céder à nos plaisirs vains et superficiels.

Je n’ai pas envie que l’approche que je vous partage ici soit associée à ces dernières.

Ici, on est dans une démarche un peu plus avancée, qui n’est pas basée sur une vision des choses noire ou blanche.

En réalité, on a tous besoin, par moment, de plaisirs immédiats.

C’est à chacun de trouver son équilibre à ce niveau-là.

Le problème n’est pas là.

Le problème est de céder aux plaisirs immédiats durant les moments où vous avez choisi d’avancer sur le long terme.

Ca, ça ne doit jamais arriver.

Lorsque vous déciderez de faire quelque chose, vous devez prendre l’habitude de le faire quoi qu’il arrive.

Vous devez garder le contrôle, à la fois sur les moments où vous décidez de vous laisser aller à des plaisirs immédiats, comme des moments où vous décidez de faire des choix “long terme”.

Conclusion

Chaque jour, vous faites des dizaines de choix, consciemment ou non.

Vous devez apprendre à reprendre le contrôle, à la fois des actions que vous mettez en place pour le long terme, mais aussi des moments où vous vous accordez des plaisirs immédiats.

Vous ne devez jamais vous laisser votre partie “animale” reprendre le dessus si vous ne l’avez pas choisi consciemment.

À demain !

– Sanjay

Recevez l'intégralité de la série de 14 jours gratuitement par mail.

Hidden Content

Participez au challenge "14 jours pour développer votre motivation" (gratuit)

Recevez gratuitement la série "14 jours pour développer votre motivation"...

...Et recevez des exercices concrets pour développer votre motivation.

Laissez-moi simplement votre adresse mail ici (pour que je vous l'envoie) :

Il n’y a aucun piège, c’est totalement gratuit (ça vous inscrit juste au passage à mon expérience mail, vous continuerez donc de recevoir des mails de ma part après la série. Vous pourrez vous désinscrire en 1 clic si ça ne vous intéresse pas).