Ça y est, vous vous êtes fixé un nouvel objectif à atteindre, et vous voulez mettre toutes les chances de votre côté pour le réaliser !

Qu’il s’agisse d’un objectif professionnel :

  • lancer votre projet d’entreprise
  • atteindre votre indépendance financière
  • augmenter votre chiffre d’affaires
  • devenir major de votre promo (si vous êtes étudiant)

Ou d’un objectif personnel :

  • perdre du poids et développer un physique en super forme
  • devenir confiant et à l’aise en toutes situations
  • apprendre à parler une nouvelle langue
  • pratiquer un sport à haut niveau

Il existe des moyens d’augmenter considérablement vos chances de le réaliser.

Voyons donc ensemble les 5 étapes indispensables pour atteindre votre objectif !

➔ Si vous n’avez pas encore d’objectif, allez d’abord lire cet article : Comment se fixer un objectif SMART. Vous y trouverez une méthode simple et efficace pour vous définir un but à atteindre.

Étape 1 – Partez à la recherche des meilleures stratégies pour atteindre votre objectif

Il existe des centaines de façons de réaliser chaque objectif… Mais toutes ne se valent pas.

Beaucoup sont moyennes. Peu sont bonnes. Très peu sont excellentes. Et les meilleures se comptent sur les doigts d’une main.

Le problème, c’est que très peu de gens prennent le temps de définir les meilleures stratégies pour atteindre leurs objectifs avant de se lancer.

Or, avec une excellente stratégie, il est souvent possible d’atteindre le même objectif en 10 fois moins de temps que la plupart des gens.

Par exemple, depuis peu, je me suis mis à la boxe.

La plupart des gens, quand ils veulent apprendre la boxe, passent simplement leurs séances à taper dans le sac de frappe le plus fort possible, sans technique.

De temps en temps, ils regardent quelques vidéos de conseils sur internet (ou écoutent les quelques conseils de leur coach s’ils sont en club) et essaient globalement de les appliquer.

Voilà leur stratégie.

Résultat : ils s’entrainent avec une mauvaise technique, font beaucoup d’erreurs et développent de mauvais automatismes qui seront difficiles de changer par la suite.

De mon côté, j’ai décidé de m’y prendre différemment.

La première chose que j’ai faite, c’est de déposer mes gants et de passer une semaine à faire des recherches sur internet. J’ai passé mon temps à essayer de comprendre exactement les techniques de base, les erreurs de débutant à éviter, etc. À partir de là, je me suis fait des listes de différents mouvements à apprendre : les 6 coups de base, des mouvements de tête, des déplacements avec les jambes, des enchainements…

Et surtout, pour chaque mouvement, j’ai cherché à comprendre comment le réaliser avec la meilleure technique possible, en faisant attention à chaque détail.

Par exemple, ne serait-ce que pour mettre une droite (un des 6 coups de base), j’ai une liste d’au moins une vingtaine de détails techniques à prendre en compte pour réaliser mon mouvement le plus parfaitement possible.

À partir de là, j’ai commencé à répéter mes mouvements une heure par jour tous les jours.

En pleine séance d’entrainement… 🥊

Grâce à ces connaissances accumulées, j’ai évité de faire l’erreur de la plupart des débutants de taper fort et dans tous les sens…

À la place, j’ai commencé par répéter lentement mes mouvements en faisant attention à chaque détail pour développer une excellente technique.

Seulement ensuite, j’ai pu commencer à mettre un peu plus de vitesse et de puissance.

Pendant mes séances, je me filme aussi régulièrement et me revisionne ensuite au ralenti au logiciel.

Je compare mes prises à des passages vidéo des meilleurs boxeurs lorsqu’ils exécutent le même mouvement, et je regarde ce qu’ils font différemment de moi.

Je note alors chaque détail que j’ai à améliorer dans ma technique, et mes séances suivantes, je travaille spécifiquement sur ces points.

De cette manière, je m’améliore de séance en séance.

Et évidemment, je progresse beaucoup plus vite qu’un débutant lambda.

Quel est mon secret ?

J’utilise simplement une meilleure stratégie.

De la même manière de votre côté, quel que soit votre objectif : perdre du poids, monter un business, atteindre votre indépendance financière, réussir dans vos études, développer votre confiance en vous… Il existe des stratégies d’excellence pour l’atteindre beaucoup plus rapidement que les autres.

Donc plutôt que de foncer tête baissée à la conquête de votre objectif, partez d’abord à la recherche des meilleures stratégies pour le réaliser.

Ne restez pas en surface.

Faites un travail de recherches en profondeur. Vous devez tout savoir sur votre domaine.

Par exemple, si vous voulez perdre du poids, ne vous contentez pas de simplement savoir qu’il faut faire du sport et mieux manger…

Cherchez en détail quel type de séance de sport vous devez faire, combien de séances vous devez faire par semaine pour progresser le plus vite, à quelle intensité, quels exercices spécifiques vous devez faire, comment exécuter vos mouvements… Pour votre alimentation, cherchez comment mesurer vos calories, comment bien répartir vos macronutriments, savoir différencier les bonnes sources de glucides, protéines et lipides des moins bonnes, comment répartir vos repas dans la journée, comment suivre intelligemment l’évolution de votre poids et ajuster votre alimentation en conséquence, etc.

Ne serait-ce qu’avec quelques heures de recherches, vous éviterez les erreurs de plus de 90% des gens, et économiserez des heures d’efforts pour rien.

Et c’est valable quel que soit votre objectif…

Ces quelques jours ou semaines de recherches vous seront rentabilisés au centuple par la suite.

Étape 2 – Définissez l’habitude principale que vous allez utiliser pour atteindre votre objectif

Pour tout objectif, il existe une habitude que vous pouvez mettre en place et qui vous permettra d’avancer considérablement vers sa réalisation. Trouvez cette habitude et mettez-là en place.

Le principal avantage d’une habitude est qu’elle s’automatise avec le temps.

Plus vous la répéterez, moins vous aurez besoin de fournir d’efforts pour la réaliser ensuite. Le circuit neuronal associé à cette habitude, à force de s’activer, se renforcera. Il sera alors de plus en plus facile de le réactiver par la suite.

C’est un peu comme se frayer un chemin dans la foret…

Lorsque vous empruntez un chemin dans la foret pour la première fois, le trajet est tumultueux : il y a de la broussaille, des branches et des lianes partout. Vous avez du mal à vous frayer un chemin.

Lors du deuxième passage, c’est déjà un peu plus simple. Vous avez déjà un peu dégagé le chemin et vous avancez plus facilement.

Lors du troisième passage, c’est encore un peu plus facile.

Et ainsi de suite…

De cette manière, au 132ème passage, vous vous retrouvez avec un chemin parfaitement lisse et dégagé, sur lequel vous pouvez avancer très facilement.

Lorsque vous répétez votre habitude, vous pouvez imaginer qu’il se passe la même chose avec le circuit neuronal dans votre cerveau.

C’est ce qui fait qu’avec le temps, votre habitude devient de plus en plus facile à mettre en place. Elle s’automatise et devient en quelques sortes un reflexe, une « seconde nature ».

(Même si ce n’est jamais totalement le cas en réalité, il faut toujours faire un minimum d’efforts pour la maintenir… Cependant, ces efforts sont largement réduits avec la répétition.)

Voici ce que je vous propose de faire…

➔ Trouvez une habitude qui vous permettra d’avancer de manière significative vers la réalisation de votre objectif, et mettez-là en place tous les jours.

Par exemple, dans mon cas pour la boxe, mon habitude principale est de répéter mes mouvements une heure par jour tous les jours.

Comme vous le voyez, c’est une habitude simple. Ça n’a pas besoin d’être compliqué.

Voici quelques autres exemples :

  • Réussir dans vos études : checker tous les soirs en rentrant des cours votre agenda pour voir les devoirs que vous avez à faire, et passer 1 à 3 heures pour faire ces devoirs avant de faire quoi que ce soit d’autre.
  • Perdre du poids : faire 6 séances de musculation par semaine et manger 3 repas équilibrés par jour.
  • Écrire un livre : écrire 1 000 mots par jour.
  • Atteindre votre indépendance financière : travailler 2 heures tous les matins sur votre projet de business avant d’aller au travail en semaine, et 6 heures par jour les week-ends.
  • Développer son aisance sociale et sa confiance en soi : aborder 10 personnes que vous ne connaissez pas par jour.

Vous comprenez l’idée…

Une bonne habitude vous apportera une fondation solide sur laquelle vous appuyer pour réussir votre objectif.

Vous serez beaucoup plus efficace en procédant de cette manière plutôt qu’en mettant en place plein de petites actions éparpillées dans tous les sens.

Étape 3 – libérez-vous un certain temps tous les jours uniquement pour avancer sur votre objectif

La plupart des gens, lorsqu’ils veulent atteindre un objectif, manquent de régularité dans les actions qu’ils mettent en place.

Ils ont une attitude de loisir : ils passent à l’action seulement quand ils en ont envie. S’ils ont la motivation, ils s’y mettent. S’ils n’ont pas la motivation, ils remettent à plus tard.

De votre côté, à l’inverse, vous devez adopter une attitude professionnelle (même si votre objectif ne concerne pas le domaine professionnel directement, ici on parle d’attitude).

Un professionnel fait ce qui doit être fait, qu’il en ait envie ou non.

Il n’attend pas d’être motivé pour passer à l’action.

Par exemple, un écrivain professionnel, s’il a décidé d’écrire tous les jours de 18h à 20h…

Alors chaque jour à 18h, qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, il s’assied sur sa chaise et se met à écrire. Il n’attend pas d’avoir l’inspiration, l’envie d’écrire ou les conditions idéales pour s’y mettre. Il s’y met, tout simplement.

De votre côté, c’est cette même attitude que vous devez adopter.

Vous aurez rarement envie de mettre en place les actions qui vous permettront d’avancer sur votre objectif.

Mais c’est votre discipline à faire ce qui doit être fait même lorsque vous n’en avez pas envie sur le moment, qui vous permettra de réussir dans ce que vous entreprenez.

Par exemple, si vous avez décidé de faire une perte de poids, alors abordez votre transformation physique avec le sérieux d’un professionnel. Au moment de faire votre séance, même si vous manquez de motivation, si vous avez d’autres priorités, si vous n’êtes pas chez vous et que vous n’avez pas accès à votre matériel, si vous n’avez pas dormi suffisamment la nuit précédente… Ne vous trouvez pas d’excuses. Allez faire votre entrainement.

De même lorsque vous devez travailler sur votre projet entrepreneurial, sortir de votre zone de confort pour développer votre confiance en vous, avancer dans vos révisions pour vos études…

➔ Libérez-vous une période de temps tous les jours qui sera consacrée uniquement à avancer sur votre objectif (30 minutes, 1 heure, 2 heures, 3 heures…).

Et avancez tous les jours sur votre objectif pendant cette période, avec la discipline d’un professionnel. Tenez-vous-y quoiqu’il arrive.

4 – PASSEZ À l’action avec l’intensité d’un sportif de haut niveau

Avoir une attitude professionnelle, comme on l’a vu au point précédent, c’est faire preuve de régularité et de discipline dans les actions que vous mettez en place pour réaliser votre objectif.

Mais ce n’est pas tout.

C’est aussi une question d’intensité mise dans vos actions.

En augmentant cette intensité, vous pouvez souvent faire en une heure l’équivalent de ce que les autres font en cinq.

Prenons un exemple.

Imaginons deux sportifs. Disons deux boxeurs, par exemple.

L’un est un boxeur de loisir, l’autre un boxeur professionnel.

Les deux s’entrainent l’un à côté de l’autre.

Si on compare leur façon de s’entrainer, à votre avis, lequel des deux aura le plus d’intensité dans sa pratique ?

Évidemment, le boxeur professionnel.

En 10 minutes d’entrainement, il fera peut-être l’équivalent de ce que l’autre fait une 1h.

➔ De votre côté, c’est cette même intensité que vous devez apprendre à mettre lorsque vous passez à l’action sur objectif.

On a tous un seuil d’inconfort au-delà duquel on abandonne.

Cet inconfort peut-être physique. Par exemple, lors d’une séance de sport à forte intensité, d’une douche glacée, d’un camp entrainement militaire…

Il peut aussi être émotionnel. Par exemple, lorsque vous répétez des centaines de fois un même mouvement en apprenant à jouer d’un instrument de musique, ou lorsque vous devez faire une prise de parole en public et affronter le stress d’avoir tous les regards posés sur vous…

Il peut également être intellectuel. Par exemple, lorsque vous faites une longue session de devoirs (si vous êtes étudiant), quand vous travaillez sur une tâche complexe sur votre projet professionnel, lorsque vous lisez un livre…

Quelle que soit sa forme : physique, émotionnelle ou mentale, tout le monde a certain degré d’inconfort qu’il est capable de supporter.

Cependant, la question à vous poser est…

Où placez-vous le curseur ?

La particularité des personnes qui réussissent à haut niveau dans leur domaine (qu’il s’agisse de sportifs de haut niveau, artistes reconnus, entrepreneurs…) est d’être capables de repousser ce seuil d’inconfort beaucoup plus loin que la moyenne des gens dans leur pratique.

Par exemple, même si on vous mettait les mêmes capacités physiques qu’un boxeur professionnel, vous ne feriez sans doute pas la moitié de ce qu’il fait pendant ses séances d’entrainement.

Pourquoi ?

Parce que vous ne seriez pas prêt à pousser l’inconfort aussi loin que lui.

En soi, physiquement, vous le pourriez…

Mais mentalement, lorsque vous auriez atteint le stade où vous pensez être à bout et ne pas pouvoir tenir une minute de plus… Lui, en expérimentant exactement le même niveau d’inconfort, serait à 50% de sa limite.

Ce seuil d’inconfort placé très bas se reflète dans tout ce que vous faites au quotidien

Par exemple…

  • Si vous êtes étudiant, vous connaissez très certainement cette situation où après 20 minutes à travailler sur vos devoirs, vous perdez patience et vous vous retrouvez à regarder des vidéos sur YouTube ou des épisodes de votre série du moment sur Netflix…
  • Si vous avez un projet entrepreneurial, vous avez sans doute tendance à choisir les tâches les plus simples à réaliser (répondre aux mails, regarder des vidéos sur l’entrepreneuriat pour « développer le bon état d’esprit », appeler vos amis entrepreneurs pour échanger sur vos projets respectifs…) plutôt que de vous confronter aux tâches difficiles qui vous permettent réellement d’avancer. Et quand bien même vous le faites, vous restez concentré un très court instant dessus, puis vous revenez à vos distractions…
  • Si vous essayez de réaliser une transformation physique, vous faites peut-être vos séances de sport avec une intensité très modérée, bien inférieure à ce dont vous seriez capable en donnant votre maximum…
  • Et ainsi de suite…

➔ Si vous vous reconnaissez dans ces descriptions, vous devez apprendre à augmenter l’inconfort dans votre pratique.

Faites monter le curseur…

Repoussez votre seuil d’inconfort trois, quatre, cinq fois plus loin…

Imaginez-vous comme un sportif de haut niveau qui va repousser ses limites largement au-delà de ce que font la moyenne des gens. Engagez-vous avec le niveau d’intensité le plus élevé possible dans ce que vous faites.

Apprenez à donner votre maximum dans votre pratique et tirez-en de la satisfaction.

5 – Développez une motivation à toutes épreuves

Vous connaissez sans doute cette situation où vous décidez de passer à l’action sur vos objectifs, mais au moment d’agir… Vous remettez à plus tard. Puis encore à plus tard. Et ainsi de suite… Pour au final ne jamais le faire.

Ce phénomène a un nom : la procrastination.

C’est une manière vicieuse de passer à côté de la réalisation de ces projets qui vous tiennent à coeur, puisque sur le moment, vous vous dites :

« Ca va… J’ai juste raté une séance de sport ! »

« Allez, j’ai pas avancé sur mes devoirs aujourd’hui, mais je demain je pourrai faire le double pour compenser ! »

« J’ai juste loupé une session de travail, ce n’est pas si grave ! »

Mais petit à petit, ça devient une habitude et il devient de plus en plus difficile d’avancer sur vos projets.

Pour vous donner une métaphore…

C’est comme une grenouille que vous placez dans une marmite d’eau tiède et que vous faites chauffer à petit feu. La température augmente très progressivement, si bien qu’elle ne s’en rend même pas compte. L’eau finit par bouillir et elle meurt sans même le réaliser.

Si on l’avait plongée directement dans l’eau bouillante, elle en serait sans doute immédiatement sortie d’un bond. Mais le fait d’avoir eu la température qui augmente à petit feu l’a poussée à accepter une situation qu’elle n’aurait jamais acceptée en temps normal.

Pour la procrastination, c’est exactement la même chose.

Vous pensez que c’est « juste » une séance de sport, une demie-journée de travail ou une session de devoirs que vous ratez…

Mais en réalité, à mesure de ne pas mettre en place ces actions simples pour avancer sur vos objectifs, vous vous prouvez à vous-même que vous êtes incapable de mettre en place les changements que vous souhaitez mettre en place dans votre vie.

Vous perdez confiance en vous et en vos capacités…

Vous vous sentez nul(le), impuissant(e), incapable de réaliser quoi que ce soit…

Et dans cet état, il devient alors encore plus dur d’agir pour réaliser vos objectifs.

Un cercle vicieux se met alors en place.

Le lendemain se transforme en la semaine suivante, puis le mois suivant, puis l’année suivante…

Et au final, vous passez à côté de votre vie et de ces projets qui vous tiennent vraiment à coeur…

À petit feu…

Sans même vous en rendre compte.

Vous vous reconnaissez dans cette situation ?

Si c’est le cas, vous devez régler ce problème avant qu’il ne soit trop tard.

De mon côté, j’ai la solution exacte à ce problème. Je n’aurai pas la place pour vous la partager ici, mais j’ai créé une série de 14 articles TOTALEMENT GRATUITE (prenez-le au mot) dans laquelle je vous donne la solution à ce problème. Je vous y partage 8 méthodes pour développer votre motivation, arrêter de remettre à plus tard une bonne fois pour toutes et enfin passer à l’action quand vous le décidez. Vous pouvez me laisser votre adresse mail ci-dessous pour que je vous l’envoie (à raison d’un mail par jour pendant 14 jours) :

RECEVEZ GRATUITEMENT LA Série

"14 jours pour développer votre motivation"

Laissez simplement votre adresse email ici :

Hidden Content

En me laissant votre adresse mail, vous acceptez aussi que je vous envoie des mails de temps en temps lorsque je publie un nouvel article ici sur le site, pour vous en informer. Si ça ne vous intéresse pas, vous pourrez vous désinscrire en 1 clic en bas de n’importe quel mail à tout moment !

Quoi qu’il en soit, merci d’avoir lu cet article, mettez bien en pratique ces 5 étapes et pour finir…

Ne vous contentez pas d’atteindre vos objectifs. Dépassez-les.

– Sanjay

Participez au challenge "14 jours pour développer votre motivation" (gratuit)

Recevez gratuitement la série "14 jours pour développer votre motivation"...

...Et recevez des exercices concrets pour développer votre motivation.

Laissez-moi simplement votre adresse mail ici (pour que je vous l'envoie) :

Il n’y a aucun piège, c’est totalement gratuit (ça vous inscrit juste au passage à mon expérience mail, vous continuerez donc de recevoir des mails de ma part après la série. Vous pourrez vous désinscrire en 1 clic si ça ne vous intéresse pas).