Se fixer un objectif SMART permet de s’assurer d’avoir un objectif bien défini.

Cette méthode est très courante dans le milieu professionnel, mais peut aussi très bien être utilisée pour se fixer des objectifs sur le plan personnel : perdre du poids, apprendre une langue, développer de nouvelles compétences, réussir dans vos études, améliorer votre aisance sociale…

Qu’est-ce qu’un objectif SMART ?

objectif smart définition

Un objectif SMART est un objectif qui doit être :

  • Spécifique
  • Mesurable
  • Ambitieux
  • Réaliste
  • Temporellement défini

Dans cet article, on va voir plus en détail ce que chaque critère signifie, avec des exemples à chaque fois.

SOMMAIRE

1 – Spécifique
2 – Mesurable
3 – Ambitieux
4 – Réaliste
5 – Temporellement défini


Critère n°1 d’un objectif SMART : Spécifique

objectif smart spécifique

Votre objectif doit être précis, spécifique.

C’est ce qui va vous permettre de concentrer toute votre attention dans une seule et même direction, et ne pas vous disperser.

Beaucoup de gens se fixent des objectifs trop vagues :

« Je veux...

gagner plus d’argent. »

lancer mon projet professionnel. »

…perdre du poids« 

…être en couple. »

…réussir dans mes études. »

Le problème, c’est qu’avec un objectif trop vague, vous avancerez en permanence dans le brouillard.

Avoir un objectif vague, c’est un peu comme un bateau qui quitte le port sans cap précis.

Vous partirez un peu dans toutes les directions, et laisserez le hasard choisir votre destination.

Ici, au contraire, vous voulez revenir au contrôle de votre destination.

Vous voulez avoir un cap précis et concentrer tous vos efforts dessus.

Exemples de corrections des objectifs précédents, pour les transformer en objectifs SMART plus spécifiques :

« Je veux gagner plus d’argent »« Je veux gagner au moins 10 000€ par mois d’ici 1 an, en vendant chaque mois au moins 50 produits à 200€ avec mon projet entrepreneurial »

« J‘aimerais lancer mon projet professionnel »« Je vais créer ma marque de vêtements spécialisée dans les vestes casual-chic »

« Je veux perdre du poids » « Je veux perdre 20 kilos d’ici 6 mois »

« Je veux être en couple » « Je veux me mettre en couple avec une personne qui respecte tels et tels critères… [Définir une liste de critères que la personne doit respecter : des critères indispensables, des critères importants mais pas indispensables, des critères secondaires mais toujours bons à prendre.]« 

« J’aimerais réussir dans mes études »« Je veux avoir 18/20 de moyenne ce semestre »

Vous comprenez l’idée.

Être précis sur votre objectif SMART augmentera vos chances de l’atteindre.

Cependant, attention…

Attention à ne pas tomber dans l’extrême opposé : se fixer un objectif SMART trop spécifique peut faire l’effet inverse.

Par exemple, l’objectif « Je veux me mettre en couple avec une femme qui mesure entre 1m70 et 1m75, blonde avec les yeux verts, qui a entre 25 et 30 ans, fait du modeling, lit du Marc Levy et va à des concerts de Rock. » semble trop spécifique.

Le problème d’un objectif SMART comme celui-ci est que vous risquez de rater beaucoup d’opportunités de relations, parce que vous enfermez dans un résultat trop précis.

Peut-être que demain, vous rencontrerez une femme qui ne fait pas 1m70 mais 1m68, qui n’est pas blonde mais châtain clair, et qui ne va pas à des concerts de Rock mais avec qui vous pourriez avoir une super connexion et avec qui vous seriez très heureux d’être en couple (peut-être même plus qu’avec certaines femmes qui correspondent exactement à vos critères).

Mais vous allez vous fermer à cette possibilité, parce qu’elle ne répond pas à la liste de critères ultra-spécifiques que vous aurez établis.

Votre but est donc trouver un équilibre entre un objectif SMART qui soit à la fois suffisamment spécifique pour ne pas vous disperser, et suffisamment ouvert pour ne pas vous fermer à certaines opportunités.

Dans la vie, il y aura toujours des choses hors de votre contrôle, que vous ne pourrez pas prévoir : les personnes que vous rencontrez, les circonstances, le comportement des autres…

Et lorsque vous vous fixez un objectif SMART, vous devez prévoir cette part d’imprévu, de hasard.

Par exemple, lorsque vous lancez un projet entrepreneurial, vous ne pouvez pas prévoir à l’avance combien de personnes achèteront votre produit.

De votre côté, vous pouvez faire de votre mieux de votre côté pour créer le meilleur produit possible, avoir le meilleur marketing possible, développer le plus de visibilité possible autour de votre produit, mais au bout du compte, vous ne pouvez pas contrôler le nombre de personnes qui l’achèteront.

Il est donc impossible de définir à l’avance un chiffre d’affaires exact à atteindre.

Il est plus réaliste de se fixer un objectif SMART du type « Je veux gagner AU MOINS 10 000 euros par mois » plutôt que simplement « Je veux gagner 10 000 euros par mois ».

En rajoutant le « AU MOINS », je reste ouvert à n’importe quelle somme au-dessus de 10 000 euros.

Sans le « AU MOINS », je m’enferme dans cette somme précise.

Une petite nuance, mais qui sous-tend deux états d’esprit bien différents.

Critère n°2 d’un objectif SMART : Mesurable

objectif smart mesurable

Votre objectif SMART doit pouvoir se mesurer, pour pouvoir évaluer au fur et à mesure votre avancée vers cet objectif.

Vous voulez pouvoir estimer, à la fin de chaque journée ou semaine, si vous êtes au bon rythme, en avance, ou en retard dans votre progression vers votre objectif.

C’est un point important parce que beaucoup de personnes n’ont aucun moyen de mesure, avancent totalement à l’aveugle, et réalisent après coup que leur rythme était trop faible pour atteindre leur objectif dans les temps.

De votre côté, ne faites pas cette erreur.

Rendez votre objectif mesurable, et suivez votre progression de jour en jour, de semaine en semaine.

Pour cela, deux cas de figure peuvent se présenter :

1 – Votre objectif SMART est mesurable directement

Par exemple : « Je veux perdre 24 kilos en 6 mois. »

Vous pouvez facilement mesurer votre avancée :

Chaque mois, vous devez perdre 4 kilos.

Chaque semaine, vous devez perdre 1 kilo.

En vous pesant régulièrement, vous pouvez donc savoir si vous êtes au bon rythme, en avance ou en retard dans votre perte de poids.

Vous pouvez alors ajuster vos actions en conséquence : si vous vous rendez compte que vous n’avancez pas assez vite, vous pouvez ajuster vos habitudes alimentaires et sportives pour perdre votre poids plus rapidement.

2 – Votre objectif SMART n’est pas mesurable directement

Par exemple : « Je veux améliorer votre aisance sociale et ma confiance en moi »

C’est un objectif qu’il est difficile de quantifier.

Vous ne pouvez pas mettre de chiffre dessus.

Donc dans ce cas, comment allez-vous mesurer votre progression ?

C’est simple : en mesurant les actions que vous allez mettre en place pour atteindre cet objectif.

Par exemple : « Tous les jours, je vais aborder 10 inconnues pour développer mon aisance sociale. »

De cette manière, à la fin de chaque journée, semaine ou mois, vous saurez si vous avez fait le nombre d’approches suffisantes par rapport à votre objectif.

Attention, certains objectifs peuvent sembler mesurables, mais ne le sont pas en réalité.

Par exemple, c’est le cas de notre objectif : « Je veux gagner au moins 10 000€ par mois ».

Ici, vous pouvez mesurer le résultat final (gagner au moins 10 000€ par mois).

Cependant, vous ne pouvez pas mesurer votre progression :

Pour atteindre ce type d’objectifs, vous allez en général devoir lancer votre projet entrepreneurial qui vous rapportera peu d’argent pendant plusieurs mois, puis un jour, vos revenus augmenteront d’un coup.

Vous ne pourrez donc pas mesurer l’avancée sur votre objectif uniquement sur le critère financier (autrement, les premiers mois, vous aurez l’impression de ne pas avancer du tout sur votre objectif malgré toutes vos heures de travail…).

Vous devrez mesurer votre avancée en fonction de vos actions.

Par exemple : « Mon but est de travailler 5 heures par jour, 5 jours par semaine sur mon projet ».

De cette manière, chaque jour, vous savez si vous avez avancé suffisamment sur votre objectif ou pas.

Vous comprenez l’idée.

Critère n°3 d’un objectif SMART : Ambitieux

objectif smart ambitieux

Beaucoup de personnes manquent d’ambition et se fixent des objectifs trop petits, en dessous de ce dont ils sont vraiment capables.

Par exemple :

« Je veux perdre 5 kilos en 6 mois » alors que la personne pourrait en perdre 20.

« J’aimerais passer de 11/20 à 12/20 de moyenne dans mes études » alors qu’elle pourrait avoir 18/20.

« Cette année, je vais augmenter mes revenus de 3% » alors qu’elle pourrait les doubler.

« Je veux courir un marathon en moins de 4h30 » alors qu’elle pourrait le faire en 3h30.

En se fixant un objectif trop petit, ces personnes se limitent elles-mêmes.

Pour extraire le meilleur de vous, vous devez vous fixer un objectif ambitieux.

Plus votre objectif SMART sera grand, plus vous serez prêt à vous engager à 100% pour l’atteindre.

Parfois, il est plus facile de réaliser un objectif SMART qui nous parait énorme, plutôt qu’un objectif moyen.

Il est plus facile de vous lever de votre lit le matin et d’aller faire votre séance de sport pour avoir ce physique en super forme que vous avez toujours voulu avoir et duquel vous seriez fier, plutôt que pour juste perdre 3 kilos au cours des 6 prochains mois.

Fixez-vous un objectif SMART suffisamment grand pour vous stimuler.

Il doit vous pousser à dépasser vos limites et donner le meilleur de vous.

Critère n°4 d’un objectif SMART – Réaliste

objectif smart réaliste

Comme on l’a vu au point précédent, un objectif SMART doit être ambitieux…

Cependant, il doit aussi rester réaliste.

Vous devez trouver le juste milieu entre un objectif qui est le plus grand possible, mais qui reste toujours atteignable si vous fournissez les efforts nécessaires.

Si votre objectif n’est pas réaliste, vous aurez la sensation qu’aucun effort ne sera suffisant pour l’atteindre, et l’effet inverse se produira : vous vous découragerez et perdrez toute votre motivation.

À l’inverse, s’il est trop petit, vous vous ennuierez, et vous perdrez aussi votre motivation.

Vous devez donc trouver le bon équilibre pour que votre objectif SMART ne soit ni trop grand, ni trop petit.

Voici quelques exemples, pour illustrer l’idée :

« Perdre 50 kilos en 6 mois » semble être un objectif démesuré et peu réaliste. À l’inverse « Perdre 20 kilos en 6 mois » est un objectif SMART difficile mais atteignable, si vous faites tous les efforts nécessaires pour y arriver.

« Gagner 1 million d’euros avec mon projet d’entreprise la première année » alors que vous n’avez jamais entrepris dans le passé est, dans au moins 99% des cas, un objectif irréaliste.

« Devenir quelqu’un de très confiant et à l’aise en toutes circonstances en 2 semaines » alors que vous êtes très timide et manquez beaucoup de confiance en vous est irréaliste également.

Soyez le plus ambitieux possible, mais gardez toujours les pieds sur Terre.

Critère n°5 d’un objectif SMART – Temporellement défini

objectif smart temporel

Votre objectif doit avoir une limite dans le temps.

Vous devez définir une date de fin à laquelle vous voulez avoir atteint votre objectif SMART.

Pourquoi ?

Tout simplement parce c’est ce qui va dicter le rythme auquel vous allez devoir avancer sur votre objectif.

Par exemple, vouloir perdre 20 kilos en 6 mois et vouloir perdre 20 kilos en 3 ans sont deux objectifs bien différents. Vous n’allez pas avancer au même rythme.

L’intensité que vous allez y mettre, la quantité d’efforts à fournir, le temps à y investir quotidiennement seront bien différents.

De plus, définir une date de fin vous permet d’éviter de remettre à plus tard.

Si vous savez que votre objectif a une date de fin, vous aurez une pression positive qui rendra plus difficile le fait de procrastiner.

Vous pouvez vous fixer des objectifs SMART à :

Court terme : à la semaine, au mois…

Moyen terme : sur 6 mois, 1 an, 2 ans…

Long terme : plus de 2 ans.

Il y a deux critères à prendre en compte pour choisir la date butoir de votre objectif :

1 – La taille de votre objectif : plus votre objectif est grand, plus il vous faudra de temps pour l’atteindre.

2 – Les efforts que vous êtes prêt à fournir : plus vous serez prêt à fournir d’efforts, plus vous pourrez envisager d’atteindre votre objectif rapidement.

Objectif SMART : liste de 30 exemples.

objectif smart exemple

Améliorer ses finances : Je vais doubler le chiffre d’affaires avec mon entreprise cette année.

Créer sa marque de vêtements : Je vais créer ma marque de vêtements casual-chic et générer au moins 10 000€ de CA par mois d’ici 1 an, dont au moins 3 000€ par mois de marge.

Mettre de l’argent de côté pour investir : Pendant les 10 prochaines années, je vais mettre de côté 10% de toutes mes rentrées d’argent et les investir dans des placements à 8% de rentabilité par an.

Acheter une voiture : Je vais m’acheter une Audi RS7 Sportback d’ici la fin de l’année prochaine. Pour cela, je vais augmenter de 120 000€ mes bénéfices avec mon entreprise d’ici cette date.

Se former : Je vais me former et développer une compréhension profonde des mécanismes qui me permettront de mettre en place les changements que je souhaite dans ma vie. Pour cela, je vais me former une 1 heure par jour, et passer 30 minutes par jour à réfléchir par moi-même à différents sujets pendant les 5 prochaines années.

Courir un marathon : Je vais courir un marathon en moins de 3h30 d’ici 6 mois.

Objectif sportif haut niveau : Je vais me qualifier pour les jeux Olympiques dans mon sport d’ici 4 ans.

Apprendre la boxe : Je vais apprendre la boxe en m’entrainant 2 heures par jour, 5 jours par semaine, et faire mon premier combat d’ici 1 an.

Performance en course à pied : Au cours des 2 prochaines années, je vais passer de 38 minutes aux 10 kilomètres à 32 minutes.

Performance en musculation : Je vais passer de 100kg de charge max au développé couché à 180kg de charge max au cours des 3 prochaines années.

Business en ligne : je vais lancer mon business de e-commerce et réaliser au moins 200 000€ de CA par an à partir de l’année prochaine, dont le tiers de marge.

Visibilité sur les réseaux : Je vais multiplier par 10 mes chiffres d’audience sur Instagram, YouTube et mon site web en 6 mois.

Développer son aisance sociale : Pendant l’année qui vient, je vais développer mon aisance sociale et ma confiance en moi. Pour cela, je vais sortir dans les bars 7 soirs par semaine, et engager la conversation avec au moins 10 groupes de personnes chaque soir. Je vais aussi m’entrainer à la prise de parole pendant 30 minutes par jour.

Apprendre une langue : Pendant les deux prochaines années, je vais écouter au moins une heure par jour d’anglais et m’entrainer à parler 20 minutes par jour.

Transformation physique – prise de masse : Je vais faire une prise de masse de 12kg au cours des 6 prochains mois, sans prendre plus de 2% de masse grasse.

Transformation physique – perte de poids : Je vais perdre 20kg au cours des 6 prochains mois, et faire passer mon taux de masse grasse de 25% à 15%.

Se lever plus tôt : À partir de demain matin, je vais me lever à 6 heures au lieu de 7 heures et mettre en place ma nouvelle routine matinale.

Atteindre une certaine moyenne dans ses études : Je vais avoir au moins 18/20 de moyenne et devenir major de ma promo au prochain semestre.

Réussir un concours : Je vais réussir le concours pour intégrer l’école de mes rêves (préciser l’école).

Avoir son bac : À la fin de l’année, je vais avoir mon bac mention très bien.

Fonder une famille : Je vais avoir 2 enfants avec ma magnifique femme au cours des 2 prochaines années.

Acheter une maison : au cours de l’année qui vient, je vais acheter une maison d’au moins 100m² dans le sud qui rentre dans mon budget de 300 000€.

Réaliser un tour du monde : D’ici 1 an, je vais réaliser mon rêve de partir en tour du monde pendant 6 mois. Pour cela, je vais mettre 40 000€ de côté d’ici là.

Chanter devant un public : Je vais organiser un concert et chanter devant une salle d’au moins 1 000 personnes d’ici 2 ans.

Vivre de son art : Je vais vivre de mes créations artistiques d’ici 18 mois et générer au moins 30 000€ par an à partir de cette période.

Apprentissage d’une compétence artistique : Durant les 3 prochaines années, je vais apprendre le dessin 2 heures par jour.

Passer son permis : Je vais passer mon permis voiture en accéléré en 1 mois et demi.

Permis avion : Je vais passer mon brevet de pilote d’avion privé au cours des 18 prochains mois.

Éliminer ses addictions : Au cours des 3 prochaines années, tous les 6 mois je vais arrêter l’une de ces addictions, dans l’ordre : fumer, boire plus de 3 verres par semaine, manger de manière déséquilibrée, remettre à plus tard tout ce que je décide de faire, passer plus de 30 minutes par jour sur les réseaux sociaux, rester dans mon lit après que mon réveil ait sonné le matin.

Levée de fonds pour un projet entrepreneurial : Je vais lever au moins 2 millions d’euros en 3 mois pour réaliser mon projet d’entreprise.

Évoluer sur le plan professionnel : D’ici 6 mois, je serai passé au rang n+1 dans mon entreprise.

Réduire ses dépenses : Durant les deux prochaines années, je vais réduire mes dépenses d’au moins 500€ par mois.

Objectif smart : 5 erreurs à éviter

objectif smart erreur

Erreur 1 : Être très motivé au début, puis abandonner

Beaucoup de gens vont l’erreur de partir très fort sur leurs objectifs les premières semaines, puis d’abandonner rapidement.

Les gens qui se fixent de nouvelles résolutions en début d’année et qui les mettent de côté avant la fin du mois de janvier en sont l’exemple typique.

Ayez bien conscience d’une chose au moment de vous lancer à la conquête d’un nouvel objectif : une fois l’enthousiasme du départ redescendu, vous rentrerez dans une deuxième phase : la traversée du désert.

C’est une phase longue et difficile, durant laquelle vous ne serez pas toujours motivé…

Durant cette phase, vous aurez souvent envie d’abandonner…

Vous vous remettrez en question…

Certains obstacles et difficultés sur la route vous sembleront insurmontables…

Mais votre but sera de persévérer malgré tout sur votre objectif.

Ne vous attendez pas à ce que le chemin soit toujours facile et agréable.

Préparez-vous à la difficulté.

Quelque chose qui pourra vous y aider sera de développer sur votre motivation.

C’est le carburant qui vous permettra de mettre en place toutes les actions nécessaires pour réaliser votre objectif.

Et contrairement à ce qu’on pourrait penser, c’est une compétence qui se développe comme n’importe quelle autre.

J’ai d’ailleurs écrit une série de 14 articles (totalement gratuite) dans laquelle je partage toutes les méthodes qui permettent de le faire.

Vous y trouvez toutes les stratégies pour ne plus du tout remettre à plus tard, passer à l’action et enfin trouver la motivation de mettre en place les changements que vous souhaitez dans votre vie.

Si vous êtes intéressé à l’idée de la suivre, vous pouvez simplement me laisser votre adresse mail ici pour que je vous l’envoie :

RECEVEZ GRATUITEMENT LA Série

"14 jours pour développer votre motivation"

Laissez simplement votre adresse email ici :

Hidden Content

(Il n’y a aucun piège, l’adresse mail me permet simplement de vous envoyer la série progressivement (c’est une série à suivre sur 14 jours). C’est un moyen pour moi de vous faire découvrir plus en profondeur mon approche et mon travail. Je pourrai aussi, par la suite, vous envoyer des mails lorsque je publie de nouveaux articles sur mon site. Si ça ne vous intéresse pas, vous pourrez vous désinscrire en 1 clic en bas de n’importe quel mail ;)).

Erreur 2 : Vous imposer des limites mentales, sous-estimer ce que vous êtes capable de faire

Beaucoup de gens sous-estiment ce qu’ils sont réellement capables de faire.

Ils se limitent eux-mêmes et se fixent des objectifs en deçà de leurs capacités.

C’est souvent le reflet d’un manque de confiance en soi plus profond.

De votre côté, ne faites pas cette erreur.

Quels changements mettriez-vous en place dans votre vie si vous ne pouviez pas échouer ?

N’attendez pas d’être certain de réussir pour vous fixer un objectif SMART ambitieux et essayer de l’atteindre.

Viser aussi grand que possible, dans la limite du raisonnable (pas de faire 3 fois le tour du soleil à la nage, quoi).

Erreur 3 : Vous fixer un objectif SMART qui ne vous enthousiasme pas vraiment

Votre objectif SMART doit vous exciter, vous enthousiasmer, vous donner envie de l’atteindre !

Fixez-vous un objectif que vous voulez vraiment voir se réaliser.

Comment savez-vous si vous souhaitez vraiment voir votre objectif se réaliser ?

C’est simple : à partir du moment où vous êtes prêt à mettre en place tous les efforts qui seront nécessaires pour l’atteindre.

Erreur 4 : Ne pas mettre en place de stratégies pour atteindre votre objectif SMART

Beaucoup de gens se fixent des objectifs SMART mais n’ont pas de stratégies précises pour les réaliser.

C’est une grave erreur, puisque sans stratégies, vous avancerez totalement à l’aveugle.

Déjà qu’agir pour réaliser votre objectif est difficile en soi, alors si en plus vous êtes flou sur les actions à mettre en place, vous vous rajoutez une difficulté supplémentaire.

Au contraire, vous voulez gommer au maximum les interférences au moment de passer à l’action.

Et pour cela, vous devez établir une stratégie très claire pour ne jamais avoir de doute sur les actions à mettre en place.

Une fois votre objectif SMART bien défini, partez à la recherche des meilleures stratégies pour le réaliser.

Internet est votre ami.

Dites-vous bien une chose : quel que soit votre objectif, quelqu’un d’autre sur Terre s’est déjà fixé le même objectif, a réussi à l’atteindre, et a partagé un contenu sur internet (un article, une vidéo, une formation en ligne…) où il partage comment il y est arrivé.

Il ne tient qu’à vous aujourd’hui de réduire la distance qui vous sépare de cette information.

Et souvent, cette distance tient en 2 clics.

Erreur 5 : Définir une date butoir trop éloignée

C’est une erreur très courante aussi.

Beaucoup de personnes se fixent des objectifs SMART qui prendront trop de temps à se réaliser, et se démotivent en chemin.

Si vous n’êtes pas familier avec le fait de vous fixer des objectifs et de les atteindre, commencez par des objectifs plus court terme.

Fixez-vous un objectif à 1 mois. Puis augmentez petit à petit : à 3 mois, 6 mois, 1 an… Et ainsi de suite.

Augmentez progressivement.

De cette manière, vous allez construire votre confiance au fur et à mesure du processus.

À chaque palier, vous vous rendrez compte que vous êtes capable d’aller au bout de ce que vous entreprenez.

Vous pourrez alors passer au palier suivant.

Et ainsi de suite…

Conclusion

On a vu aujourd’hui les différents critères que doit respecter votre objectif SMART.

Voici maintenant un petit challenge pour vous : prenez une feuille de papier (ou ouvrez un mémo sur votre téléphone), et définissez un objectif SMART qui respecte ces 5 critères. Écrivez-le en une phrase simple et concise.

À partir de là, vous aurez une excellente base pour commencer à travailler.

Merci d’avoir lu cet article jusqu’au bout et à très vite pour les prochains !

-Sanjay

Participez au challenge "14 jours pour développer votre motivation" (gratuit)

Recevez gratuitement la série "14 jours pour développer votre motivation"...

...Et recevez des exercices concrets pour développer votre motivation.

Laissez-moi simplement votre adresse mail ici (pour que je vous l'envoie) :

Il n’y a aucun piège, c’est totalement gratuit (ça vous inscrit juste au passage à mon expérience mail, vous continuerez donc de recevoir des mails de ma part après la série. Vous pourrez vous désinscrire en 1 clic si ça ne vous intéresse pas).